Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 04:00

L'odeur du figuier de Simonetta Greggio
Editions Le Livre de Poche - 2011
180 pages
Nouvelles

 

 

J'ai découvert l'univers de Simonetta Greggio avec La douceur des hommes qui m'avait agréablement plu. Son écriture douce et vive à la fois, les personnages et leur rapport à la vie tout cela est resté un souvenir très positif de lecture.

Avec ces cinq nouvelles d'autres personnages confrontés eux aussi à leurs sentiments, leur solitude et pour chacune d'entre elle une figue fait son apparition rappelant pour certains son goût et sa douceur, une certaine nostalgie.

J'ai trouvé les histoires assez différentes les unes des autres, je n'ai pas été sensibles à toutes mais dans l'ensemble la lecture fut agréable.

 

Aquascura : Un couple unit depuis l'adolescence passe chaque été au bord de la mer dans une vieille maison qui leur apporte également une sorte de refuge. Les mots ne sont pas très nécessaires entre eux, ils se connaissent que trop bien. Leur journée s'écoulent dans la même nonchalance, un abandon de toutes les corvées et contraintes qu'ils subissent tout le reste de l'année. Mais ce calme parait parfois angoissant, cachant quelques fragilités dans ce couple. La figue m'a semblé apporter ici réconfort et douceur à l'inverse de l'invasion des fourmis qui se fait de plus en plus imposante. Une menace imperceptible plane.

 

Plus chaud que braise : J'ai trouvé cette nouvelle un poil pénible à lire. Certainement dû à l'histoire elle-même qui raconte les retrouvailles de deux être après quinze ans. Leur relation est compliquée, à l'allure "tu m'aimes quand je ne t'aime pas, tu ne m'aime plus quand je t'aime, tu m'aime mais je ne suis pas disponible...". Ils vivent en décalage amoureux, éloignés par leur profession, leurs voyages respectifs, leurs moments de non disponibilité. Mais lorsqu'ils sont proches, voire très proches, rien ne semble pouvoir les séparer. L'écriture colle très bien à cette histoire, très vive et pleine de passion. Compliquée mais belle.

 

Quand les gros seront maigres, les maigres seront morts : J'ai trouvé Fernando, le personnage principal, assez attachant malgré ses airs bougons et une vie assez banale. Ils va se retrouver livré à lui-même, coincé dans un ascenseur dans son immeuble de Milan alors que la ville est désertée en ce dernier jour de juillet. Quelques provisions qu'il vient d'acheter vont lui permettre de tenir un peu, à manger, à boire, de la lecture, ses souvenirs et ses réflexions sur le monde, sa vie passée. Fernado malgré son grand âge et son décalage avec la vie d'aujourd'hui sait posé un regard critique en gardant l'essentiel. J'aurai vraiment voulu pour lui une autre fin.

 

L'année 82 : J'ai beaucoup aimé mais il m'a fallu attendre la fin pour ça. Léo à vingt ans en cette année 1982. Elle vit à toute allure, se blesse beaucoup, se perd, ne sait plus trop où elle en est, vit dangereusement. L'école de la vie opère, car il y a des choses qui s'apprennent en les vivant par soi-même. C'est aussi la transmission mère/fille qui opère. Assez émue à la lecture de celle-ci.

 

Fiat 500 : Désolée mais celle-ci je n'ai pas bien saisie le propos. Drôle, triste ? Je ne saurai même pas dire. En tout cas elle est courte et pourtant je ne me souvient même plus de l'apparition de la figue.

 

Il y a peu de dialogue dans les histoires de Simonetta Greggio. Beaucoup de choses passent dans l'attitude des personnages, leurs réflexions, leur contemplation.

 

L'odeur du figuier - Simonetta Greggio

Partager cet article

Repost 0
Published by Loo
commenter cet article

commentaires

dasola 23/12/2013 20:41

Bonsoir Loo, de Simonetta Greggio, j'ai lu Dolce Vita 1959-1979 que j'avais apprécié. Je compte bien continuer la découverte de cet écrivain, pourquoi pas avec ces nouvelles. Bonne soirée.

Loo 23/12/2013 21:05

Je te conseille La douceur des hommes, une très belle histoire. Et je note le titre que tu as lu car j'aime beaucoup cet auteur.

Malika 28/11/2013 09:58

Je n'apprécie pas trop les nouvelles, alors je passe !

Loo 28/12/2013 14:40

Oui autant lire ce qui plait et il y a tant d'autres livres à lire. Bonne lecture. Et désolée pour cette réponse tardive. J'ai quelques soucis de gestions de mes commentaires avec cette nouvelle version OB. J'en loupe quelques uns que je découvre toujours assez tardivement.

Nathalie 28/11/2013 00:50

J'ai une période nouvelle, alors je note, j'aime bien le côté inégale des lectures de nouvelles.

Loo 28/12/2013 14:41

Oui bien qu'elles aient quelques fois un point commun dans certains livres.

cristie 26/11/2013 20:26

Il faut absolument que je découvre cette auteure !

Loo 27/11/2013 00:39

Commence plutôt par la douceur des hommes.

A_girl_from_earth 22/11/2013 22:21

J'ai beaucoup de mal avec les nouvelles alors je ne me précipite pas car ça n'a pas l'air d'être le coup de coeur.

Loo 23/11/2013 08:27

Pas un coup de coeur mais bien apprécié quand même. Et puis mise à part la dernière les nouvelles sont assez longues quand même.

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map