Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 04:00

Comme des larmes sous la pluie Comme des larmes sous la pluie de Véronique Biefnot

Editions Le Livre de Poche

354 pages

Premier Roman

Prix des lecteurs 2012

 

 

 

 

 

 

Si l'on m'avait dit que j'allais lire une histoire d'amour née d'un coup de foudre mêlée à une histoire d'inceste et de séquestration d'enfants je n'aurai certainement pas lu ce livre car ce ne sont pas du tout des sujets qui me passionnent dans mes lectures. 

 

Et pourtant je me suis facilement laissée entrainer grâce au style de l'auteur qui accroche dès le premier chapitre.

 

J'ai découvert tout d'abord les deux personnages principaux qui tomberont amoureux l'un de l'autre dès leur première rencontre sans s'être dit un seul mot. Simon est veuf, père d'un adolescent, auteur à succès en manque d'inspiration et surtout inconsolable depuis la mort de sa femme. Naelle, jeune femme mystérieuse et solitaire, travaille dans un magasin de tissus. Elle semble blessée profondément par la vie sans que l'on en connaisse la cause au départ. On apprend à les connaître l'un et l'autre, chapitre par chapitre et l'on sent bien au fil des pages que leur rencontre semble inévitable.

 

Le roman pourrait semblé assez à l'eau de rose et pourtant l'auteur l'évite assez bien. D'autant plus qu'à chaque fin de chapitre apparaissent quelques lignes, sortant totalement du contexte, qui semble même casser l'ambiance, comme une petite voix angoissée.

 

Ces petites lignes, de plus en plus nombreuses et de plus en plus importantes nous transportent alors dans un autre univers, bien plus sombre et sordide, qui expliqueront bien des choses sur le passé de Naelle.

 

Le roman devient alors deux histoires, l'une d'amour et l'autre plutôt thriller qui vont se rejoindre et prendre un nouveau tournant. Pour la première bien que pas trop convaincue j'ai tout de même suivi le déroulement sans trop rechigner. Quant à la deuxième, le suspens est très bien amené et le côté sombre ne tombe pas dans le voyeurisme.

 

Les personnages sont assez intéressants mais je les ai trouvé tout de même un peu trop poussé dans leur personnalité, peut-être un peu trop dans la caricature, notamment Céline, personnage secondaire, amie de Simon qui semble avoir fondé une famille à l'image d'une pub Ricorée. Ceci dit les passages où il en est question apporte un peu de douceur à l'histoire.

 

A découvrir.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Marguerite 04/08/2014 14:34

L'image de la pub Ricorée, c'est tout à fait ça :) Un côté un peu surjoué, peut-être pour contre-balancer le côté très sombre qui ressort d'autres chapitres.

Loo 04/08/2014 14:42

C'est exactement ce que j'ai pensé aussi. Un peu de douceur dans une histoire qui en manque cruellement.

sofiane 20/02/2013 14:49


contrairement à vous, j'adore les romans d'amour surtout s'il regorge d'énigme. Celui-ci me paraît intéressant …

unepauselivre 20/02/2013 18:41



Ce n'est pas que ça ne me plait pas mais quand c'est trop à l'eau de rose j'évite. Ceci dit l'auteur évite bien l'eau de rose justement.



A_girl_from_earth 17/02/2013 12:16


C'est sûr que la thématique comme ça n'attire pas. Je trouve ton billet intrigant du coup, surtout si tu recommandes !


(je devrais finir Un bonheur insoutenable aujourd'hui )

unepauselivre 17/02/2013 21:39



J'ai trouvé que l'auteur a su parler de ces sujets assez bien justement.


J'ai hâte de lire ton avis sur Un bonheur insoutenable. Moi je le reprend aujourd'hui. Je viens de terminer Le dernier lapon qu'il me faut rentre mardi. Je te tiens au courant si je n'arrive pas
à le finir pour le 25. Je n'ai pas réussi à me dégager beaucoup de temps pour lire ces derniers temps.



Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map