Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 20:04

DemianEditions Le Livre de Poche

219 pages

 

Quatrième de couverture :

 

Demian est le roman d’une adolescence, roman d’initiation, de formation, et l’un des chefs-d’œuvre du genre. Le sous-titre est : Histoire de la jeunesse d’Emile Sinclair.

Demian enseigne à Emile Sinclair à ne pas suivre l’exemple de ses parents, à se révolter pour se trouver, à s’exposer à la fois au divin et au démoniaque, à traverser le chaos pour mériter l’accomplissement de sa destinée propre.

Les trois romans de Hermann Hesse, Demian, chronologiquement le premier, Siddhartha et Le loup des steppes offrent autant de variations sur le thème de l’étranger qui ne doit pas craindre de se séparer de la société, de « vivre en dehors ».

 

A moi la parole :

 

C’est grand, c’est fort. Autour d’un thème de la découverte de soi-même Hermann Hesse nous expose ce parcours en se glissant dans le personnage d’Emile Sinclair. Hermann Hesse est pour moi plus que tout autre un auteur dont il est intéressant de connaître sa vie et son contexte pour mieux percevoir le contenu de ses livres.

Au départ de l’histoire, Emile Sinclair âgé de 10 ans décrit les deux mondes qu’il connaît. Celui dans lequel il évolue, dont le cadre familial qui lui apporte sécurité, amour, morale et lui trace sa ligne de conduite. L’autre, plus extérieur, un monde défendu mais très proche est plus inquiétant mais aussi plus attirant notamment à travers une relation de soumission avec un autre enfant.

La confrontation de ses deux mondes le plongera dans la réflexion  afin de trouver un équilibre.

Puis Emile rencontrera alors Demian puis sa mère qui seront pour lui des révélateurs, des guides dans son long parcours pour se trouver lui-même.

Il vivra alors de longues périodes de solitude, de détresse alternées par des périodes d’apaisement et de sérénité.

Demian lui démontrera qu’il est plus approprié pour chaque être humain d’accepter son côté sombre, de le révéler afin d’arriver à trouver une harmonie avec soi-même mais aussi avec la société.

Il fera également connaissance avec Pistorius qui le poussera davantage dans sa voie.

Hermann Hesse déploie tout son talent pour exposer sa conception de la nature humaine afin qu’elle évolue vers un monde où chacun trouve sa propre destiné en s’opposant totalement aux devoirs envers les parents, la nation, les dieux afin que ce monde devienne plus tolérant, plus libre. Il appelle à la méditation, à la reconnaissance d’un dieu comme Abraxas qui contient à la fois le bien et le mal. Pour lui ce long parcours doit nous emmener à trouver notre propre place dans le monde.

Une lecture qui m’a beaucoup parlé et interpellé mais il y a toutefois certains passages où j’ai eu du mal à adhérer. Il s’agit notamment de toutes les interprétations qu’il fait de ces rêves et des symboles. Un passage où je ne me suis plus sentie sur le même chemin.

 

Un autre livre traitant du même sujet à travers deux amitiés m’avait également beaucoup plut du même auteur. Il s’agit de Narcisse et Golmund que je relirai avec plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman Europe sauf France
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map