Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 05:00

Dickens-barbe-a-papa.jpg Dickens, barbe à papa et autres nourritures délectables

Lu par Jean-Pierre Cassel

Philippe Delerm

amour-coeur-00011

 

Comment ne pas être tentée par ce livre avec un titre pareil et une bouille aussi mignonne. Moi ça m'a fait craquer et en plus j'ai adoré.

J'ai doublement aimé d'ailleurs car non seulement les textes sont magnifiques, car il s'agit de 18 textes courts autour de la nourriture et la littérature aussi savoureux les uns que les autres et aussi parce que c'est un livre lus et le premier que j'arrive à apprécier.

 

Non seulement la voix de Jean-Pierre Cassel est plus qu'agréable à entendre mais jusque là les tentatives à écouter un livre avait échouées. Cette fois-ci s'est installée dans la voiture que je l'ai écouté pour me rendre à un repas familial. Ce n'était pas gagné car souvent avec deux enfants dans la voiture il y a beaucoup d'ambiance. Cette fois-ci un silence royal s'est installé, tout le monde a écouté, tout le monde a aimé. Bon je dois avouer que je me suis endormie en route (peut-être à cause du calme dans la voiture) et que j'ai du reprendre la lecture à la maison mais quel bonheur ces histoires.

 

Au départ par étourderie j'ai cru que c'était Dickens qui avait écrit. Puis je me suis dit qu'il y avait peut-être un anachronisme. Je n'arrivait pas à imaginer Dickens en train de manger une barbe à papa. Après vérification, Dicken est mort un peu trop tôt car la barbe à papa a été créée presque 30 ans après sa mort. Voilà ça c'était pour le petit côté culture général. A vous de le replacer maintenant.

 

Pour en revenir à ce livre, on plonge dans les délices d'un mélange de la nourriture (boisson comprise), de la littérature et à la rencontre de certains auteurs. Et même si quelques fois il s'agit de déception (comme pour la barbe à papa) dans l'histoire ce sont les mots que l'on savoure. Les mots vont très loin pour décrire tous nos comportements face à notre gourmandise, notre tenue à une table de restaurant, devant l'invitation pour un vin chaud. Tous ces cérémonials sont si vivants que l'on croit parfois dans certains textes se reconnaître. Cette grande capacité d'observation et de retransmission de Philippe Delerm m'a impressionné. Mes préférées ont été La barbe à papa et Où est-ce que tu vois ça ? Mais les autres sont tout aussi agréables.

 

Pour ma part mon billet est bien court, je n'ai pas le même talent c'est sur. Les mots me manque je ne sais plus trop quoi rajouté si ce n'est vous inciter à écouter ou lire ces belles histoires que vous aimiez manger ou lire ou les deux à la fois.


 


Partager cet article

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Mélopée 02/03/2012 10:16


Chouette, il est à la bibli ! Je rechignais à lire du Delerm mais me le laisser conter me tente en fait drôlement bien.

unepauselivre 02/03/2012 13:18



Ne rechigne plus vas-y tu vas te régaler



Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map