Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 20:28

Docteur à tuer grand

Editions JC Lattès

 

Roman

 

303 pages

 

Premier roman de Josh Bazell, lui-même médecin, Docteur à tuer est boosté à l'adrénaline et à l'humour. Time Magazine l'a sélectionné pour son originalité parmi les meilleurs romans de l'année 2009. Et DiCaprio ncarnera prochainement le Dr Brown au cinéma.

 

Quatrième de couverture :

 

Le Dr Peter Brown est interne dans le pire hôpital de Manhattan. Il a du talent pour la médecine, des horaires infernaux et un passé qu'il préférerait taire. Qu'il s'agisse d'une artère bouchée ou d'un projet machiavélique de procès pour erreur médicale, il connaît le mal qui se tapit dans le coeur des hommes. Il faut dire que, dans une autre vie, le Dr Brown a été Griffe d'ours, un tueur à gages pour la mafia.

 

Eddy Squillante, son nouveau patient, n'a plu que trois mois à vivre, et peut-être moins, lorsqu'il découvre que sous les traits de son nouveau médecin se cache Griffe d'ours. Avec la mafia, le gouvernement et la mort en personne qui s'abat sur l'hôpital, le Dr Brown parviendra-t-il à survivre et à saisir sa dernière chance de rédemption ?

 

Mes impressions :

 

Réaliser aux premières lignes que j’allais passer toute la lecture du roman avec ce personnage nommé Peter Brown ne m’a guère enchantée.

Je l’ai trouvé arrogant, rentre dedans, grossier et j’en passe. Mais bon je me résigne puisque je me suis engagée à le lire dans les délais et faire une critique. Je ne veux pas décevoir Thot.

 

Je continue donc et comme l’écriture est assez directe et précise j’avance assez bien.

 

Je dois assez vite reconnaître que sous ses airs de « mauvais garçon » Griffe d’Ours à tout de même des choses intéressantes à raconter. Je le remercie d’ailleurs j’ai enfin compris la différence entre un virus et une bactérie ! On me l’avait toujours expliqué avec la version adressée aux personnes susceptibles d’être contagieuses et/ou comme consommatrice en pharmacie.

 

Pour revenir à la critique j’ai trouvé que les flash back avec la continuité de l’histoire sont bien cousus ensemble, toujours amenés au bon moment.

Le personnage se dévoile au fur et à mesure. Il se révèle plus sensible qu’il ne veut le paraître et mon opinion est déjà bien différente qu’au démarrage. L’histoire est cohérente du début à la fin bien que le milieu où l’on évolue ne m’est pas familier.

 

Juste un petit bémol mais qui n’enlève rien à la qualité du roman : il m’a fallut lire un mot sur dix en fermant souvent les yeux sur l’une des dernières scènes que je ne citerais pas mais que tout ceux qui l’on lu la reconnaîtront aisément. Je suis une âme sensible et très bon public quand je me plonge dans un scénario qui me plait. J’ai tendance à vivre ce qui est écrit. Là je dois dire que ce fut très difficile à supporter. Le comble, je me trouvais dans la salle d’attente d’un médecin pour ma fille. J’ai bien cru que la consultation allait être pour moi.

 

Magnifique roman, très bien mené. Bien déçue d’abandonner en plan Griffe d’Ours. Sa compagnie me plaisait bien.

 

 Merci aux éditions JC Lattès et au Forum Partage Lecture pour cette belle découverte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map