Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 04:00

le papalagui-copie-1  Le Papalagui d'Erich Scheurmann

 Editions Pocket

 145 pages

 

 

 Les étonnants propos de Touiavii,

 chef de tribu, sur les hommes blancs

 

 amour-coeur-00011

 

 

 

 

  Même si ce livre nous fait facilement rire, il sera nécessaire toutefois d'avoir suffisamment d'humour mais aussi accepté un reflet de notre culture occidentale qui ne nous met absolument pas en valeur.

 

 Dans ce petit livre sont donc recueillis les propos d'un chef de tribu des îles Samoa qui se prénomme Touiavii qui rêvait de partir en voyage en Europe pour rencontrer l'homme blanc. Il est alors parti pour plusieurs mois et a donc eu l'occasion d'observer notre monde. A son retour au pays il se donne pour mission de faire le tour des villages afin de mettre son peuple en garde contre ce peuple complètement dénuer de sens et surtout de l'ambition qu'il a d'imposer son mode de culture à travers le monde. Je précise que le voyage s'est effectué au début du XXe siècle.

 

Mais avant de continuer je m'arrête pour vous donner l'explication sur ce papalagui. C'est quoi un papalagui. Et bien c'est un Blanc, un étranger et même plus que ça c'est le pourfendeur du ciel. "Car le premier missionnaire blanc qui débarqua à Samoa, arriva sur un voilier. Les aborigènes prirent de loin les voiles blanches pour un trou dans le ciel, à travers lequel le Blanc venait à eux. Il traversait le ciel."

 

Mais les propos que Touiavii n'étaient pas destinés pour notre lecture. Si nous avons le bonheur de pouvoir les lires aujourd'hui c'est qu'il ont été recueilli par Erich Sheurmann, peintre et écrivain allemand, parti sur les îles Samoa pour étudier lui aussi leur culture. Il a alors décidé de les publié à son insu et je l'en remercie.

 

Dans ces propos beaucoup de sujets sont évoqués. Pour commencer notre accoutrement qui sidère Touiavii. Comment peut-on arriver à supporter autant de couches de vêtements qui ne mettent pas en valeur le corps voire l'handicape. Toiavii a pu d'ailleurs observer que la tête et l'esprit est bien plus mis en valeur par l'homme blanc que tout le reste du corps.

 

"Quand un jeune homme fait d'une jeune fille sa femme, il ne sait jamais s'il n'est pas dupé car il n'a jamais vu son corps auparavant". Bon évidement les moeurs ont bien changés depuis le début du XXe siècle...

 

"Le corps et ses membres sont de la chair, seulement ce qui est au-dessus du cou est l'homme véritable".

 

"Les pieds enfin sont aussi pourvus d'une peau douce et d'une peau dure. La douce est souvent souple et s'adapte bien au pied, au contraire de la dure. Celle-ci est faite avec la peau d'un animal vigoureux, qui est longtemps plongée dans l'eau, raclée avec des couteaux, battue et exposée au soleil jusqu'à ce quelle durcisse complètement. Le papalagui s'en sert alors pour fabriquer une sorte de pirogue à bords relevés, juste assez grande pour accueillir un pied. Une pirogue pour le pied gauche, et une pour le pied droit. Ces bateaux pour pieds sont crochetés et ficelés solidement au cou-de-pied, de sorte que les pieds s'allongent dans une coque solide comme le corps d'un escargot de mer."

 

J'ai beaucoup rigolé à ce premier chapitre mais au fur et à mesure de la lecture, quand Touiavii parle de notre habitat, notre côté matérialiste, notre attachement au temps et à l'argent et même si ses propos continuent à nous faire sourire on ne peut que prendre le temps de s'arrêter pour réfléchir à son raisonnement qui n'est absolument pas dénué de finesse et d'une bonne observation.

 

Bien sur il y a d'autres sujets on l'on voudrait apporter notre grain de sel. Car on ne peut que constater un très grand fossé entre nos cultures ce qui détourne quelques fois les propos de Touiavi vers une trop grande incompréhension. Mais malgré tout on ne peut s'empêcher à une bonne remise en question de notre mode de vie. Une mode de vie qui nous éloigne parfois de l'essentiel et nous fait passer à côté de choses toutes simples mais bien plus en harmonie avec une vie digne de ce nom.

 

Le peuple de Touiavii a pourtant accueilli il y a maintenant fort longtemps notre religion que les colons leur ont d'une certaine façon imposer. Cette religion ils l'on accueillie en rejetant la leur, l'on acceptée et depuis en on fait la leur. Cette religion qui parle d'amour du prochain leur convient tout à fait mais comment ne pas être ahuri quand au début du XXe siècle ce peuple s'aperçoit que ceux qui se sont imposer arrivent toutefois à s'entre-tuer en continuant de parler de leur Dieu. Lorsque Touiavii tient s'est propos la Grande Guerre en fait bien l'illustration.

 

Touiavii nous apporte dans ces propos une bonne occasion de nous remettre un peu en question.

 

Un des livres qu'il faut avoir croisé au moins une fois dans sa vie.

 

 

le-papalagui1-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catherine 08/10/2012 11:32


Tiens, je vais le noter, il me semble l'avoir vu à la librairie à sa parution en broché.


Le problème, c'est que malgré leur sagesse millénaire, ces aborigènes ne pourront rien faire lorsque leurs îles seront submergées par l'eau...


Bonne journée.

unepauselivre 08/10/2012 21:22



N'hésite pas à le lire. Et puis si un jour ils sont submergées qu'on les accueille chez nous. Ils pourront nous réapprendre à vivre



Hélène 07/10/2012 11:24


Toujours très intéressant de découvrir un autre regard sur nous ...

unepauselivre 07/10/2012 11:39



Oui et quel regard...



Philippe D 06/10/2012 21:36


Je me doute que ces gens n'ont pas que des choses agréables à dire sur nous. Et qui a raison? Pour moi, celui qui est le plus près de la nature.


Je ne connais pas ce livre mais si je le rencontre, je l'achète. Merci pour l'info.


Bon dimanche. 

unepauselivre 07/10/2012 08:07



Tu as bien raison. Les propos de Touaivii sont vraiment très pertinents. Tu ne regretteras pas l''achat de ce livre. Bonne lecture


 



keisha 06/10/2012 13:10


Tiens, je ne connais pas, mais cela a l'air à découvrir!

unepauselivre 06/10/2012 19:51



Je suis sure qu'il te plairait celui-ci. N'hésite pas si tu le croise. C'est une belle découverte.



Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map