Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 22:56

motel-art.jpg Motel Art Improvement Service de Jason Little

Editions Akileos - 2010

201 pages

 

 

 

Je ne voulais pas faire de billet sur ce livre parce que même si j"y ai trouvé de bons côtés une fois refermé le livre je me suis dit que je ne retenait pas grand chose finalement.

 

L'histoire est celle de Bee qui après avoir fait des économies se lance à traverser l'Amérique d'Est en Ouest à vélo. Malheureusement un accident l'oblige à s'arrêter dans un motel où elle rencontre Cyrus qui y travail comme homme de ménage.

Les dessins de Jason Little sont joliment colorés et j'ai aimé leur rondeurs. Bee m'a semblé sympathique dès le début, assez originale pour le milieu qu'elle fréquente. Son physique n'en fait pas une jolie fille mais je lui ai trouvé tout de même du charme et son tempérament à fait le reste.

En parallèle à l'histoire de Bee et de Cyrus deux autres histoires viennent s'interposer pour bien entendu se croiser. La première est une enquête policière, la deuxième un trafic de drogue fabriquée par par deux jeunes gens.

Le scénario est bien construit mais certaines scènes m'ont semblé un trop détaillées. A-ton besoin de voir défiler le kamasutra pour comprendre que Bee et Cyrus finissent par coucher ensemble ?

 

Cyrus en plus d'être homme de ménage est aussi un artiste peintre. Après des études en art contemporain et un début assez prometteur, il laisse sa carrière et vient s'installer dans un motel où il a la révélation de consacrer son art à redonner aux tableaux bien tristounets des hôtels un côté plus artistique. En parallèle il traficote avec les pilules qu'il trouve dans les chambres des clients. Et c'est avec tous ces éléments réunis que les histoires se construisent. Très indépendantes au départ, elles se rejoignent petit à petit pour n'en faire plus qu'une. Le passage de l'une à l'autre se fait très bien.

Il y a des scènes bien drôles voire très drôles (dont une qui rappelle une affaire très médiatisée en 2011). La copine de Bee prénomée Lyla apporte sa touche d'humour avec un langage assez cru mais toujours placé dans des contextes décalés.

 

Malgré tous ces éléments positifs et peut-être justement parce qu'ils étaient là il me semble que l'histoire aurait pu être plus approfondie. Tout comme la fin qui m'a semblée très subite et nous laisse un peu en plan. Bien dommage. Je vous laisse donc vous faire votre propre opinion.


Partager cet article

Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map