Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 04:00
Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire

Climax de Brahy, Corbeyran, Braquelaire
Editions Dargaud - 2008
Tome 1 - Le désert blanc
48 pages

Bd

 

 

Premier tome d'une série de quatre pour un thriller écologique qui a été réalisé à l'occasion ou en tout cas dans la même période que l'Année Polaire Internationale qui s'es déroulée de mars 2007 à mars 2009. Il s'agit de la 4ème édiion (pour l'Année Polaire), la première datant de 1882/1883.  Cette année, ses études portent sur l'aspect social et économique dû à l'évolution climatique. Des scientifiques de grande rénomée se retrouvent en Antartique afin d'y étudier tout ce que ce continent apporte comme informations sur la planète.

Cette série bien qu'elle forme une histoire par elle-même fait suite à d'autres séries avec les mêmes personnages principaux et dont il fait référence tout au long de la lecture.

Les images nous font profiter des beaux paysages et les explications données tout au long des albums nous permettent de mieux comprendre les implications des scientifiques et leur investigations.

A souligner également une redite tout au long de la série qui reprend une scène du début et donne à la suite l'évolution de chacun des personnages. On pourrait peut-être le reprocher car tout de même cela représente pas mal de place. Ceci dit le procédé ne m'a pas vraiment gêné.

Un trio de scientifiques voient leur agence mise à mal suite à un incident (qui s'est déroulé justement dans une autre série). L'un d'eux, Loïc (plutôt pas mal) se sent visé et prend la chose plutôt mal. L'accident va être porté devant une commission afin de trancher sur la responsabilité et le danger réél encouru. Comme l'agence a besoin de client et bien entendu d'argent Leia, grande mathématicienne accepte un mission en Antartique. Elle devra procéder au recoupement d'informations des différents scientifiques afin de pouvoir les exploiter au mieux.

Son séjour se révélera intéressant mais très périlleux d'autant plus que sa présence ne semble pas appréciée par tout le monde. De là commence un certain suspense appuyé par des comportements de certains proches du trio et même de Harald le troisième du trio.
 

Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire
Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire

Climax tome 2
Vostox

 

L'histoire se poursuit mais est plus centrée sur la mauvaise passe que connaît le trio. Léia est sortie d'affaire et Loïc qui l'a retrouvée en Antartique. Ils vont tenté d'avoir une explication du coupable.

En parralèle, l'agence passe devantla commission. Loïc s'emballe devant l'attitude des experts et une fois de plus celle d'Harald.

Moins de beaux paysages, une petite touche d'action et encore de grosses questions sans réponses bien que plusieurs pistes se présentent.

 

 



 

Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire

Climax tome 3
Les faiseurs d'aurore

 

 

L'agence n'est toujours pas sortie de son différent avec le gouvernement canadien. Et toute cette histoire m'est en désaccord le trio.

Harald se rend dans le grand nord où il y rencontre des Inuits. Il apprend par l'un d'eux que des aurores boréales sont réalisées par des hommes. Il apprend également qu'une catastrophe pétrolière a contraint le Inuit a se déplacer.

Tous ces éléments incite à penser que des intérêts pétroliers ou peut-être militaires sont à l'origine de leur problème afin de les empêcher de découvrir nuisance àqui sont faites à l'environnement.
 

Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire
Climax - Bahy, Corbeyran, Braquelaire

Climax tome 4
Gakona, Alaska

 

 

Ca y est tout le monde s'est dit ce qu'il avait sur le coeur, le trio est ressoudé.

Le but maintenant va être de remonter jusqu'au commanditaire qui bloque l'activité de l'agence. Ils cherchent en même temps a connaître un peu mieux l'activié de l'armée qui fait des recherches sur l'ionophère. En même temps il y a ses naufrages d'orques qui semblent s'être suicidés. Rien n'est simple pour démêler cette affaire et rien n'est fait non plus pour leur faciliter la tâche. Ils ont toutefois pour les aider les dernières recherches en robotique qu'ils vont pouvoir tester sur le tas.

 

Un dernier tome qui clôt la série que je ne présente pas comme un coup de coeur mais que j'ai tout de même bien appréciée. Beaucoup de thèmes y sont abordés avec tout d'abord l'Année Polaire, le climat, la relation de l'homme à la nature (économique, poliique, environnement), les dernières technologies, les mathèmatiques, l'électronique... Tous ces thèmes donc sont abordés avec beaucoup de simplicités (heureusement d'ailleurs) et incitent donc à vouloir à connaître davantage. Une lecture plaisante pour ma part même la fin n'est pas spectaculaire.

 

 

 

Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 04:00
Magasin général - Loisel & TrippMagasin général - Loisel & Tripp
Magasin général - Loisel & TrippMagasin général - Loisel & TrippMagasin général - Loisel & Tripp
Magasin général - Loisel & TrippMagasin général - Loisel & TrippMagasin général - Loisel & Tripp

Magasin général de Loisel & Tripp
Tomes 1 à 8
Editions Casterman (de 2007 à 2012)
Bd

 

 

Dire que j'ai eu un coup de coeur pour cette série serait un euphémisme. Je pencherai plutôt pour le coup de foudre. Et si j'ai un conseil à donner aux lecteurs, lectrices qui ne l'ont pas encore lu : ne perdez pas de temps à lire les avis ou résumés sur les blogs ou autres. Jetez vous plutôt sur les albums. Je ne gaantis pas le coup de foudre pour tous, chacun en fera se qu'il voudra. En ce qui me concerne j'ai découvert la série sans trop la connaitre après avoir réalisé qu'il ne s'agissait pas d'une autre série avec laquelle je l'avais confondu. Bien m'en a pris.

 

J'ai opté pour faire une présentation générale de la série et non de présenter chacun des albums. Ils ont bien chacun leur propre histoire mais avec un fils conducteur sur la vie rurale avec tout ce que celà implique à cette époque dans cette région. Les deux auteurs qui ont eu l'excellente idées de réaliser cette histoire avec leur talent respectif nous plongent dans un petit village québéquois Notre-Dame-des Lacs dans les années 20. Et même si au déut j'ai eu quelques difficultés à m'y retrouver avec tous les personnages, je m'y suis asssez vite retrouvée finalement au fil des pages.

Tous représente bien les personnalités que l'on peut rencontrer dans une petite communauté. Certains sont atypique mais tous ont leur place et apportent beaucoup aux déroulement des histoires.

La vie de ce village comme dans tout autre ailleurs est rythmée par cette vie rurale où bien sur tout le monde se connait, se côtoit et où la solidarité n'est pas un vain mot. L'exceptionnel n'est pas coutume tout y est programmé au fil des saisons. Et pourtant dans toute cette routine il va se passer beaucoup de choses pour ces villageois. Pendant la période d'hiver, les hommes quittent les lieux pour aller travailler dans les bois pour le compte de société et ne reviennent qu'aux beaux jours. Ces donc une comunauté de femmes qui prennent les choses en mains entourées d'enfants, de personnes âgées et de quelques hommes qui n'ont pas ou plus nécessité à partir.

Au commencement Marie, jeune veuve qui se retrouve seule à tenir le magasin général qui approvisionne tous les villageois. La mission est bien difficile au début. Puis arrive Serge, un étranger de la région qui se retrouve en panne avec sa moto. Le bon coeur de Marie l'incite à l'heberger chez elle ce qui a comme conséquence, bien entendu, de faire jaser. Le temps passant, Serge arrive à se faire une place et décide même à s'y installer pour ouvrir un restaurant.

Les beaux jours reviennent et les hommes aussi. Et là évidemment de trouver un autre mâle qui s'est installé si bien pendant leur absence ne passe pas très bien. Arrive donc le temps de tout remettre en question pour Serge notamment vis à vis de Marie avec laquelle certains liens se sont tissés. Depuis tout ce temps qu'ils se côtoient Serge à tout de même réussi à ce que Marie ait un autre regard sur sa propre vie, la poussant au bonheur en acceptant ce qu'elle est et ce qu'il est. Et si tout le village s'est fait à l'idée que le mariage entre ces deux là est incontournage l'histoire va prendre un tout autre tournant.

Marie part finalement à Montréal avec Jacinthe en laissant derrière elle un village désapointé et ses médisances. La vie continue pourtant et son absence en fait réfléchir plus d'un(e). Serge fait de son mieux pour fournir le nécessaire aux villageois mais le temps passant les difficultés apparaissent et Marie ne semble pas vouloir revenir. Pire, sa vie citadine semble lui apporter beaucoup de plaisir.

Finalement le retour de Marie et Jacinthe se réalise avec dans leur valise et leur mémoire beaucoup de souvenirs. Les retrouvailles entraineront aussi une mise à plat sur le passé et la vie du village reprendra avec toutefois quelques nouveautés car tout le monde s'est mis à la mode du charleston sans oublié la robe qui va avec. De quoi faire passer de bons moments.

Et là l'inattendu arrive. Marie qui se croyait incapable d'avoir des enfants se retrouve en enceinte. De qui ? elle ne le sais pas elle-même mais ne s'en formalise pas plus que ça.

Ce résumé ne sert que de rappel. J'y ai volontairement passé beaucoup d'autres événements et me suis contentée de parler de Marie et de Serge. Bien entendu Gaëtan, les belles-soeurs bigotes, Noël, Issac, le père Réjean, les frères Latulipe et encore bien d'autes tiennent aussi un rôle important et apportent chacun quelque chose au déroulement de l'histoire. Mais à quoi bon tout raconté, le mieux étant de la lire. 

Il a aussi beaucoup à dire sur l'ensemble de ce travail et je ne sais pas par où commencer. Alors pour se lancer, disons déjà la présentation qui se trouve en début de chaque album où le travail commun y est montré avec également une carte des environs. Le démarrage de l'histoire au 1er tome avec la mort de Félix qui nous accompagne jusqu'à la fin avec ses commentaires depuis l'au-delà. Les textes bien entendu, de quoi se sentir plus proche de nos cousins, les dialogues m'ont beaucoup fait rire et j'en ai gardé quelques expressions. Après on peu passer aux images, oh la la je ne trouve même de phrase correcte pour donner mon ressenti. En tout cas toute l'émotion qui passe dans les visages, les scènes sans parole mais qui en dise beaucoup. Je pense notamment à une scène où deux personnages se reconcilient par un je de regards, à la scène où ils tuent le cochon. Et puis il y a les couleurs, la lumière, du concentré de bonheur.

Les albums m'ont fait respirer l'air pur, rire, émue, saliver devant les plats de Serge (j'ai même humé leur odeur), je me suis attachée aux personnages à tel point qu'il m'a été très pénible de rendre les livres à la bibliothèque. Enfin tout ça pour dire que je suis marquée par cette histoire et que j'envie tous ceux qui ne l'ont pas encore fait.

 

 

Magasin général - Loisel & Tripp
Magasin général - Loisel & Tripp
Magasin général - Loisel & Tripp
Magasin général - Loisel & Tripp
Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 04:00
Une figue de rêve - Chris Van Allsburg

Une figue de rêve de Chris Van Allsburg
Editions l'école de loisirs - 1995 (1993)
35 pages
Bd jeunesse

 

Un dentiste très psycho rigide  et avare dans son métier comme dans sa vie reçoit une vieille dame avec une rage de dents. Elle n'a que deux figues pour payer sa consultation mais lui assure qu'elles vont lui transformer sa vie.


Très déçue par cette lecture. Les images sont belles certes mais à l'image du personnage l'histoire est vite racontée presque bâclée. J'ai même cru par moment que j'avais sautée des pages.

Il n'y a même pas de surprise.

 

Dommage ! 
 

Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 04:00
Le montreur d'histoires - Beuchot & Zidrou

Le montreur d'histoires Beuchot & Zidrou
Editions Le Lombard - 2011
98 pages
Bd

Ca paraissait être une belle histoire qui commençait, comme une que l'on raconte aux enfants qui fait rêver et nous entraîne pour un voyage imaginaire plein de couleurs et de fantaisie.

"Il était une fois" est le nom du conteur qui se déplace en roulotte accompagné de son petit singe Toubab et de ses marionnettes. Que ce soit pour ses histoires ou quoiqu'il dise Il était une fois entraine à tous les coups ceux qui l'écoutent dans le rêve. On dit de lui que ses mensonges sont beaux.

Pourtant Il était une fois n'a plus de mains. Alors, ce qu'il ne peut plus faire avec les mains il le fait avec les pieds. Il retourne à un endroit où sa présence ne semble pas apprécié. Il reçoit des menaces, on lui conseille de se taire ou de partir, on l'évite. Mais Il était une fois est entêté pour lui c'est un devoir d'être là.

La lecture prend alors un aspect tout à fait différent. Ca devient plus sombre, plus tragique, plus cruel. Mais toujours accompagné des histoires et des rêves d'Il était une fois.

L'endroit où il se rend, règne un chef de police à la façon d'un dictateur. Il contrôle tout et surtout surtout interdit aux gens de rêver,a d'écouter ou de raconter des histoires. C'est lui qui a fait couper les mains à Il était une fois. Mais ce dernier insiste, il croit en son devoir de conteur quel que soit le prix à payer.

C'est une lecture qui m'a remuer les tripes. Une lecture qui se dénote complétement.

Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 18:15

Un-week-end-a-Tchernobyl.jpg

Un week-end à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage
Editions Futuropolis
2012
164 pages

Bd

 

 

 

 

 

Le mot Tchernobyl fait parti, en ce qui me concerne, des mots qui me font dévier de ma trajectoire lorsque je suis en train de choisir un livre. A mon grand bonheur, j'avais lu sur un blog (je ne me souviens plus lequel) un avis très positif et intéressant sur ce livre avec de belles images en démonstration. Et donc pour une fois lorsque j'ai trouvé ce livre à la bibliothèque il m'a semblé incontournable de le lire.

Emmanuel Lepage,dessinateur, scénariste et coloriste de bande dessinée se prépare à un séjour à Tchernobyl avec d'autres artistes pour le compte d'une association. Le but est d'y réaliser un témoignage différent de ce qui se fait habituellement sur la vie 20 ans après la catastrophe nucléaire.

 

"Dans ce métier, seul à gratter sur ma planche, j'ai souvent l'impression de voir le monde à travers une vitre. D'être à côté. Cette fois-ci, le monde , je le sentirai dans ma peau ! Bien sûr, c'était risqué... mais tellement excitant ! J'allais découvrir des terres interdites où rôde la mort."

Bien sur ce genre de voyage ne se fait pas à la légère. Pendant les préparatifs il y a les interrogations, les angoisses. De surcroît E. Lepage subit la crampe de l'écrivain. Puis c'est le départ et tout le groupe se retrouve dans un petit village à quelques kilomètres de la catastrophe. Et là où il pensait y trouver un paysage dévasté il y trouve une nature ayant repris sa place.  De l'homme il ne reste plus que des vestiges, des maisons abandonnés, une ville déserte. Tout est resté sur place puisque tout est contaminé. La végétation et les animaux sauvages se retrouvent libres à vivre comme bon leur semblent.

 

"Ce que j'ai face à moi, ce que je dessine n'est pas la vérité ! je ne vois pas le désastre, mais une explosion de couleurs resplendissantes. Seul le compteur me dit "c'est contaminé, ne reste pas là ! Comment dessiner l'invisible ? J'avais imaginé dessiner des forêts noires, des arbres tordus, décharnés étranges ou monstrueux...J'avais mes craies noires, mes encres sombres, mes fusains... mais la couleur s'impose à moi."

E. Lepage va aussi faire beaucoup de rencontres . Des gens qui ont vécu la catastrophes et ont contribué au nettoyage de la zone. Dans ces rencontres il y a l'accueil des habitants, leur sourires, leurs rires et notamment ceux des enfants, de bonnes soirées. Ces rencontres semblent apporter beaucoup à l'auteur très sensible à ce qu'il vit depuis son arrivée.

Cette sensibilité se ressent dans la construction de l'album renforcé par les images tantôt au fusain tantôt en couleur. Un voyage quelque peu destabilisant tout comme le fut la lecture. Un témoignage personnel assez touchant.

Très belle découverte !

 

 

Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage
Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage
Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage
Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage
Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 03:00

Julien-Boisvert.jpg Julien Boisvert de Plessix & Dieter

Edition Delcourt - 1991

Edition intégrale

46 pages

 

 

 

amour-coeur-00011

 

 

Voici un bd dont le personnage va compléter ma liste de mes favoris.

Un Julien Boisvert que l'on découvre - au début de l'édition intégrale regroupant 4 tomes - dans la peau d'un gentil jeune homme de bonne famille, menant une vie tranquille à Paris en qualité de fonctionnaire à l'Office de Protection Internationale des Cultures. Mais la présentation serait incomplète si je ne présentait pas Gilbert, un basset artésien plein de charme, son compagnon presque inséparable qui a bien sa place auprès de son maître.


A chaque tome de la série Julien va être amené à entreprendre différents voyages qui vont lui faire connaître la vie, le faire mûrir. Il se retrouvera entraîné dans différentes aventures où les rencontres et les événements lui imposeront une bonne remise en question. A la fin ce sera comme une boucle bouclée, comme un aboutissement.

 

Mais bon aujourd'hui j'ai décidé de ne pas vous laisser sur votre faim en vous faisant un petit résumé des quatre histoires. Juste un petit peu pour vous donner l'envie de le lire.

 

1er tome : Julien Boisvert se rend en Afrique pour une mission humanitaire afin d'accompagnerer une tribu semi-nomade, les Fuldaabé. Mais son avion fait une chute dans le désert. Le contact avec les Fuldaabé se fera d'une toute autre façon. Parmi eux il s'y sentira comme dans une famille, y trouvera l'amour. Malheureusement il sera aussi le témoin du traitement réservé à ce peuple mais aussi au pays.

 

2ème tome : C'est à Guernesey que l'on retrouve Julien un peu plus mûr. Une histoire sur fond d'enquête policière suite à la disparition d'un enfant. En même temps l'enfance de Julien refait surface et semble un peu l'étouffer.

 

3ème tome : Julien vit maintenant au Mexique avec une femme d'une jalousie, (ouh lala ! incroyable les scènes de ménages). On apprend cependant qu'il est marié (avec une autre, celle du tome 2) et père de famille. Mais cette situation ne semble pas bien assumée, voire pas du tout. A côté de cela il se trouve mêlé à une série de meurtres.

 

4ème tome : A la recherche de son père au États-Unis Julien est maintenant un homme mûr. Il sera confronté dans ce tome au raciste et à l'intolérance.

 

Et c'est sans hésitation aucune que je peux donner un avis très enthousiaste de cette bd. J'y ai tout aimé. Le personnage de Julien bien sûr mais tous les autres qui par leur personnalité apportent beaucoup de vie à cette série. Un des autres points principaux à m'avoir plu est le langage des dessins qui avec peu en disent beaucoup sans qu'aucune bulle ne soit nécessaire, bien au contraire. Et puis il y a le scénario, la mise en page (ou mise en scène je ne sais pas) bien faite. Une bd qui contient des voyages, de l'humain, de l'aventure, de l'amour, des émotions, de l'action et du policier. C'est un autre Julien que l'on quittera à la fin.

 

Julien-Boisvert1.jpg   Julien-Boisvert2.jpg

 


Repost 0
Published by Loo - dans BD - Mangas
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 03:00

Anticyclone.jpg Anticyclone d'Etienne Davodeau

Editions Delcourt 2000

56 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Incroyable mais vrai voici un Davodeau que je n'ai pas apprécié. Alors avant de donner mon ressenti je reprend texto la quatrième de couverture pour vous donner une idée un peu plus précise de l'histoire.

 

Quatrième de couverture : Jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour garder votre travail ?

Elle s'appelle Nina. Ses charmantes collègues la surnomment "Grande Gueuleé. C'est vrai que son caractère exalté pourrait bien la pousser vers la pousser vers la porte de Transports Doublet ("Transports Doublet, la passion de la route"). La route, il en mange tous les jours : il est chauffeur chez Doublet. On l'appelle Castor. Castor a fait du zèle. A cause de ça, il devra laisser son volent. Le monde est mal fait. Seulement voilà. Pas plus Nina que Castor ne peuvent envisager un seconde d se retrouver à la rue. Ils sont prêts à aller très loin pour éviter ça. Et qui v devoir résoudre ce problème ? Samuel Faure, directeur des ressources humaines Un métier pas facile.

 

Mon avis : Je ne suis pas vraiment rentrée dans l'histoire qui ne m'a pas semblée bien représentée par le scénario et les dessins. J'ai même pensé quelques fois que j'avais dû sauter des pages. C'est une histoire sur un thème pas vraiment gai mais je n'ai pas senti la détermination des deux personnages Nina et Castor pour sauver leur emploi. Même la séquestration de leur drh ressemble plutôt à un week-end à la campagne entre "amis". Sans effet flash-bach il y a pourtant des scènes qui s'intercalent et  qui m'ont fait perdre un peu le fils. Enfin bref, pas vraiment emballée sans être démotivée à lire d'autres Davodeau car je sais qu'il y en a plein d'autres avec lesquels je vais me régaler.

 


Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 04:00

Batchalo.jpg Batchalo de Le Galli & Bétend

Editions Delcourt - 2012

74 pages

Bd

 

 

 

 

 

 

Bohème  hiver 1939. Des enfants ont disparu dans un village. Pour les villageois cela ne fait aucun doute, ce sont les cikani (des roms) installé près du village qui les ont enlevés. Sans hésiter,les habitants se regroupent et partent vers le campement menaçants et armés. Parmi eux se trouve un policier, Joseph dont la présence est justifiée pour le côté officiel et non pour accuser le cikani.

 

 

Le campement est connu depuis des années, puisqu'il s'arrête régulièrement pour proposé ses services. Certains villageois les  apprécie, les enfants des deux côtés se retrouvent mais cela ne fait pas l'unanimité. Lorsque tout le cortège arrive près du campement celui-ci est déjà en train de charger pour prendre le départ. Après quelques menaces des habitants, les roms expliquent que chez eux aussi des enfants ont disparu. Près d'un bois des traces de luttes ainsi que de pas d'adultes sont mêlés à celles des enfants dans la neige ce qui laissent fortement présager qu'ils ont été enlevés.

 

Les chikani finissent par reprendre la route pour se mettre à leur recherche. Joseph va leur demander de se joindre à eux car son fils a également disparu, parce qu'il ne se sent pas à l'aise avec les gens de la ville et qu'il ne partage pas leur opinion envers les gens du voyage. Les chikani acceptent non sans réticence et Josept est confié au soin de Silenka "la sorcière" du groupe.

 

Dès le démarrage de l'histoire on ressent bien cette ambiance lourde pleine de haine envers les gens du voyage. Les images au même teinte que celle de la couverture donne l'impression d'un souvenir raconté.  L'histoire est raconté de façon assez forte. Elle n'est pas bâclée et en même temps tout y a son importance. Et au fur et à mesure des pages les cikani vont vivrent les horreurs de cette période de l'histoire.

 

Chemin faisant, Joseph apprend à connaître ces gens aux moeurs différentes. De plus il sait s'intégrer à leur groupe se rendre utile. Bien qu'il soit toujours considéré comme un étranger on le sent de plus en plus proche surtout avec Silendka car chaqun est sensible au charme de l'autre.

 

Pendant des mois il vont réussir à suivre la trace des enfants. Ce ne sera pas chose facile car les indices sont maigres. En parallèle on se retrouve avec les enfants qui ont été enlevé par les nazis qui vont les conduire dans un centre médical pour subir des expériences. Leur conditions de détention sont assez difficiles. Considérés comme une sous-race, des associaux, des irrécupérables par les nazis, ces derniers n'hésitent pas à les maltraités. Par un heureux hasard, le frère de Silenka et le fils de Joseph vont croisés un médecin nazi qui leur demande de se faire passer pour des jumeaux. Cela va leur sauver la vie tout du moins au début puisqu'il vont avoir à faire au docteur Ritter célèbre pour ses expériences morbides.

 

La suite de l'histoire va conduire le groupe des cikani au devant des nazis pour finalement terminer leur chemin dans les camps de consentration. Joseph se retrouvera parmi eux jusqu'au bout.

 

Une fiction qui rejoint l'histoire pour nous montrer ce que les gens du voyage ont pu subir également durant la seconde guerre mondiale. C'est une histoire poignante qui nous montre les faits sans détours mais en même temps sans étalage. Difficile aussi de voir de façon plus directe le sort de ces enfants. L'album est complété en fin d'ouvrage par quelques pages nous donne un documentaire sur la vie des gens du voyage, leur histoire, le sort qu'il ont connu pendant la 2ème guerre mondiale et aussi leur situation actuelle.

Bien dommage qu'un livre pareil ne voit le jour que maintenant.

 

Batchalo1.jpg

Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 04:00

La-ou-vont-nos-peres.jpg Là où vont nos pères de Shaun Tan

Editions Dargaud - 2008

BD

amour-coeur-00011

 

 

 

 

 

 

Quelques images d'objet en gros plans que l'on retrouve plus tard sur une image d'ensemble. Un homme qui prépare sa valise en prenant soin d'emballer la photo de sa famille. Ce moment semble bien lourd. Puis c'est le départ pour ailleurs.

 

A travers cette bande dessinée sans aucun dialogue on suit cet homme qui semble rempli d'espoir pour ailleurs. C'est l'histoire d'un immigré ou même de tous les immigrés qui fuient un endroit.  On ressent le déracinement, la perte de repères, la difficulté de communiquer ou de se retrouver dans ce nouveau monde. D'ailleurs ce monde est représenté à la fois avec beaucoup de réalisme et en même temps avec une part de magie, une autre d'un monde imaginaire ou futuriste. Tout ce qui compose ce nouveau monde nous rappelle quelque chose mais en même temps ne ressemble à rien que l'on connaisse vraiment. Il nous faut donc composer avec toutes ces nouveautés. De ce fait on peut s'imaginer que l'histoire se déroule n'importe où et n'importe quand ou même comprendre que cette histoire a toujours existé partout et à tout moment.

 

Les images semble être des photos sépia. Les dessins sont saisissants, ils dégagent plein de vie et sont à eux tous seuls très parlants.

 

L'homme apprendra petit à petit à se retrouver dans ce nouveau monde, il fera des rencontres, sera aidé aussi quelques fois et passera des moments avec d'autres immigrés. Les échanges sont pour lui d'une grande importance et malgré son isolement et quelques découragements on ressent aussi beaucoup son envie d'arriver à se faire une place et d'arriver à communiquer avec les autres.

 

J'ai trouvé cette histoire très poignante  et pleine d'encouragements. Un bel hommage pour ceux qui se voient contraint de partir et devoir refaire leur vie ailleurs en repartant de zéro. Et les dessins m'ont complètement émerveillé et fasciné.

 

Une pure merveille.

 

 

La-ou-vont-nos-peres1-copie-3.jpg

 

La-ou-vont-nos-peres2.jpg

 

 

La-ou-vont-nos-peres3.jpg

 

La-ou-vont-nos-peres4.jpg

Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 04:00

Le-jeu-de-pourpre-t1.jpg Le Jeu de Pourpre de Makyo & Rocc

Editions Glenat

48 pages

tome 1 - Le rêve partagé

bd en 4 tomes

 

 

 

L'histoire se situe au bord de l'Himalaya il y a plusieurs milliers d'années. Trois castes qui vivaient auparavant en parfaite harmonie se trouvent maintenant sous l'autorité du Taarmukhi qui possède une puissance mystérieuse surnaturelle le rendant à la fois redoutable, brutal et sanguinaire avec son peuple.

 


Le Taarmukhi, le seigneur de guerre est de la haute caste. Sous son autorité se trouve la caste du petit nombre qui compte les guerriers sauvages et brutaux. Puis vient la caste du grand nombre, celle qui est humiliée et martyrisée par les autres.

 

Angha est un jeune adolescent dont la famille appartient à la caste du grand nombre. Il vient de faire un rêve qui lui paraît pourtant si réel où sa petite soeur Mithila (qu'il n'a pas en réalité) qui est sur le point de mourir, l'appelle à ses côtés pour lui révéler l'histoire des trois castes. Elle lui confie également qu'il sera à l'origine du déclin de la puissance maléfique de Taarmukhi et le retour à la paix entre les trois castes. Pour cela il devra retrouver un petit arbre au milieu de ruines qui le conduira sur le chemin.

 

Haraksan, fils de seigneur va également être mêlé à cette aventure. Lui aussi partage le rêve de Mithila et malgré tout ce qui les sépare, Angha et Haraksan se voient contraints de devenir amis et même frères pour parvenir à leur objectif.

 

En même temps on découvre en quoi consiste le Jeu de Pourpre. Un paysan vétu d'un manteau couleur pourpre est lâché comme un simple gibier avec deux jours d'avance sur une vingtaine de guerriers  à cheval lancés à sa poursuite pour le tuer. Bien entendu aucun n'a encore réussi à survivre.

 


 

Une histoire qui mèle aventure, magie, rêve et réalité. Un bon scénario qui donne envie de poursuivre la série. Le détail des images donne vie à cette aventure qui se déroule dans un milieu particulière difficile.

 

 

 

 

Le-jeu-de-pourpre-page-t1.jpg   Le-jeu-de-pourpre-page2.jpg

 

 

 

Le-jeu-de-pourpre-t2.jpgLe Jeu de Pourpre

tome 2 - Le corps dispersé

 

 

Angha le paysan et Haraskan le fils du seigneur sont maintenant devenus amis. Mais cela entraînera le rejet d'Angha par son village qui le considère comme un traite.

Il se réfugie dans les souterrains de la forteresse des seigneurs qui lui donnent la possibilité de voir par des passages secrets ce qui ce déroule à l'intérieur. Il apprend alors que la puissance surnaturelle du Taarmukhi est détenue en fait par sa fille qui doit transmettre cette force par son union avec son propre frère qui deviendra alors le nouveau Taarmukhi. Et cela se perpétue depuis des générations.

 

Cependant Nimesha se refuse à son frère qui enrage de ne pouvoir obtenir cet héritage. Par un phénomène surnaturel elle va rencontrer Angha et Haraskan en qui elle voit ses alliés et même bien plus. Elle leur apprend que la puissance qu'elle a en elle devient de plus en plus intense.

 

La mère d'Angha est tuée et son père doit subir le Jeu de Proupre suite à la colère provoquée du Tarmukhi lorsqu'il apprend les liens qui unissent son fils au paysan.

 

 

 

 

 

Le-jeu-de-pourpre-t3.jpgLe Jeu de Pourpre

tome 3 - La mort donnée

 

 

 

 

Quand Angha apprend que son père sera la prochaine victime du Jeu de Proupre il décide de le remplacer. Harasksan lui suggère de se cacher dans les souterrains lorsqu'il sera lâché avec son manteau pourpre. Mais Angha finalement demande à son ami de lui apprendre à combattre pour tenir tête aux seigneurs.

 

Akusura, le frère de la princesse Nimesha est fou de rage lorsque sa soeur lui annonce qu'elle refuse de se donner à lui et quand plus elle en aime un autre. Certain qu'il s'agit d'Harasksan il met tout en oeuvre pour le tuer et décide de crucifier le père d'Angha.

 


 

 

 

 

Le-jeu-de-pourpre-t4.jpgLe Jeu de Pourpre

tome 4 - Le temple reconstruit

 

 

Beaucoup plus porté sur l'imaginaire ce dernier volet nous dévoile comment ce peuple en est arrivé là entre l'action des hommes mais aussi l'intervention des dieux.

 

L'avenir d'Angha, d'Haraksan et de leur peuple se jouera là. Une histoire qui rappelle beaucoup d'autres qui arrivent dans la vraie vie.

C'est en tout cas sans relâche que je l'ai lu jusqu'à la dernière image tant par le scénario que par le graphisme qui apporte beaucoup.

 

 

 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map