Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 04:00

 

L-Odyssee-de-Pi-poster

Réalisé par Ang Lee (2012) d'après le roman de Yan Martel

avec Surai Shama, Irrfan Khan, Adil Hussain

Film américain

Aventure

2h05 m

7 prix, 17 nominations

 

 

 

 

Je me doute bien que ce film n'est plus vraiment à présenter d'ailleurs difficile de trouver une salle pour le voir. Mais quand les vacances tombent à l'eau (ou plutôt à neige !) autant trouver des consolations.. Malgré la neige qui ne s'arrêtait pas de tomber nous sommes donc partis dans une des dernières salles où l'on peut le voir encore le film.

Je ne connaissais pas le livre ni l'histoire donc une totale découverte.

 

Comme c'est agréable de se plonger dans ce film avec de magnifiques images dès le départ où l'on visite en quelques sortes un zoo se situant à Pondichéry en Inde. On fait connaissance avec les différents personnages qui entoure Pi, les leçons de vie qu'il en retiendra

et qui prendront leur place avec leur importance un peu plus tard dans le film. Mais après bien que l'on profite toujours de belles images, on est pris dans un incessant état d'appréhension, de crainte à se tortiller sur son fauteuil en agrippant les accoudoirs  par moments. J'exagère à peine  mais quand le film s'est terminé je ne me suis pas sentie détendue car je me suis vue bien souvent sur ce petit bateau craignant pour Pi mais aussi pour le tigre. Loin de moi l'idée de déconseillé le film, bien au contraire y a tellement de sensations diverses dans ce film entre la volonté de survivre, le rapport entre l'homme et l'animal, la foi...

 

La famille de Pi possède donc le zoo de Pondichéry mais comme l'affaire ne marche plus très bien ils décident de s'embarquer pour le Canada avec tous les animaux. Pendant le voyage (Gérard Depardieu y fait une apparition dans le rôle d'un cuisinier pas vraiment sympathique) une tempête éclate et s'est le naufrage. Pi va se retrouver le seul humain sur le bateau de sauvetage accompagné au début par un zèbre blessé, une hyène, un chimpanzé et le tigre Richard Parker. Inutile de dire que les débuts de cohabitation vont être plutôt difficiles mais assez vite réglés d'une certaine façon car la loi du plus fort va vite prendre le dessus.  Seuls Pi et le tigre resteront vivants contraints à une cohabitation pas facile à gérer pour Pi.

Sans  vouloir dévoiler tout du film j'ai aimé le parallèle entre l'histoire qui nous est montrée et le récit de Pi devenu adulte qui donne une toute autre façon d'appréhender le récit. C'est subtil et ça donne une autre force à l'histoire à mon sens.

 

De scène en scène on passe de l'émerveillement à la peur. Pi devra sans cesse être à la hauteur pour sauver sa peau face au fauve mais aussi pour se nourrir, affronter tous les dangers de la mer. Il se rappellera pendant tout le naufrage la leçon de son père quant à l'instinct de l'animal et nos propres émotions qu'on lui attribut bien souvent à tort. En même temps la présence du Tigre va stimuler Pi à se maintenir en vie.

 

Entre rêve et réalité l'histoire nous livre une belle aventure. Au choix du spectateur d'y croire ou non rien n'est imposé. Une histoire qui se voit de différentes façons. J'ai eu la mienne, mes enfants ont eu la leur mais pour nous trois c'est une histoire bien racontée.

 

 

 

L-odyssee-de-Pi1.jpg  L-odyssee-de-Pi2.jpg

L-odyssee-de-Pi3.jpg

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Cinéma
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:05

The-artist-affiche.jpg

 

Réalisateur : Michel Hazanavicius 

Acteur : Jean Dujardin, Béréncie Béjo, John Goodman, James Cromwell, Penelope Ann Miller, Malcom McDowell

Durée : 1h40

Sortie : le 12 octobre 2011

Budget : 12 millions d'euros

 

 

Synopsis : Hollywood 1927. Georges Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles leur histoire d'amour.

The-artist2.jpg 

 

A l'annonce de ce film il me paraissait indispensable de le voir. Allait-il me plaire ou non, peu importe, j'allais forcèment en sortant de la salle avoir mon opinion.

C'est sous le charme que j'en suis sortie pourtant ce n'était pas le premier film muet que je voyais.

Oui mais celui là avait comme but de rendre hommage à ce genre et du coup je ne l'ai pas regardé comme les autres.

 

L'histoire tout d'abord qui met en scéne les derniers moments de gloire du cinéma muet et l'arrivée du  parlant.. Malheur à ceux qui n'ont pas su suire l'évolution.

Georges Valentin par fierté et estimant que la parole n'est pas nécessaire pour faire passer les émotions et se faire comprendre en rigolera au début avant de chuter de bien haut. Et c'est bien connu, plus on tombe de haut... plus on se fait mal.

La scéne où il ne supporte pas d'entendre le bruit des objets jusqu'à l'aboiement de son chien et les paroles qui lui semblent de trop. Il défendra son point de vue avec la scéne du restaurant où il se trouve à la table voisine de Peppy en lui montrant d'un simple geste que "la place est libre".

 

Autant Jean Dujardin qui n'a pas volé son Prix d'interprétation à Cannes et Berenice Béjo m'ont charmés. Ils sont remarquables et ont su nous mener du rire à l'émotion.Sans oublié Uggy le chien qui apporte une belle touche d'humour.

 

Michel Hanazavicius nous a offert un beau film. Tout y est bien utilisé, entre la musique, les lumières, le scénario, le noir et blanc. Notre attention est bien différente des fims que l'on est habitué à voir. Je dois même avouée avoir (presque) sursauté en lisant le "bang".

 

Maintenant je me demande si je ne retournerai pas le voir une deuxième fois.

 

The-artist-4.jpg


 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Cinéma
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 21:58

mon père est femme de ménage cinéma

 Réalisé par Saphia Azzedine

2010


Avec :

 

François Cluzet dans le rôle de Michel,

Jérémie Duvall dans le rôle de Polo,

Nanou Garcia dans le rôle de Suzanne,


Comment ne pas craquer avec François Cluzet à l'affiche. C'est sur je serai dans la salle.

Le film sort le 13 avril 2011.

 

J'avais l'intention de lire cette histoire dans un futur proche. J'espère maintenant avoir le temps de le lire avant la sortie du film.


Et pour celles et ceux qui voudraient voir un petit extrait et bien vous cliquez juste en dessous

 

http://www.cinemovies.fr/bande-annonce-20540-33865.html

Moi j'ai trop peur de le regretter. Je vais attendre le 13. 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map