Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 02:00
Le château de Pictordu - George Sand

Le chateau de Pictordu de George Sand
Editions Folio 2012
121 pages

 

 

 

 


 

"De quelque sorte qu'elles soient, George Sand n'aime pas les superstitions. Il n'est pas légitime, répète-t-elle dans la préface, de croire au merveilleux, aux actions des génies et des fées, aux phénomènes qui ne sont surnaturels que parce qu'on ne se les explique pas. En revanche, il ne faut pas cesser de travailler à enchanter le réel par le pouvoir de l'imagination et du rêve, facultés puissantes qui rendent l'existence à sa nature vraie, profondément poétique."

Extraites de la préface, je trouve ces quelques phrases éclairent bien sur l'état d'esprit de George Sand. J'ai beaucoup apprécié lire ce conte qui s'adresse aux enfants, écrit au 19ème siècle, où les histoires étaient bien différentes de celles que l'on racontent maintenant.

Un conte où différents sujets y sont abordés.

Mr Flochardet ramène à la maison sa fille âgée de huit ans. En chemin un arrêt obligé se fait dans les ruines du châteaux de Pictordu pour y passer la nuit. C'est là que la petite Diane va faire la rencontre avec une fée bienveillante. La maman de Diane est morte et cette fée va d'une certaine façon comblé le manque qu'éprouve l'enfant et lui servir de guide.

Auprès d'elle, Diane a un père qui l'aime. Il est peintre et beaucoup de talent. Mais il ne cherche pas à développer chez sa fille le goût de la peinture puisque l'éducation de cette époque range les filles dans la catégorie de joli ornement plutôt que de tête bien remplie.

Diane a une belle mère plus préoccupée à son apparence qu'à tout autre occupation. Elle ne témoigne d'aucune affection pour sa belle-fille qui lui semble bien étrange puisque cette dernière ne semble pas très attirée par les belles toilettes.

Puis, il y a docteur Féron, médecin de famille au regard un peu plus aiguisé que le père de Diane. Il donnera à la fillette la possibilité de s'ouvrir au monde de l'art.

A travers cette histoire George Sand parle de l'absence de la mère, l'imaginaire des enfants qu'elle juge bien utile, l'éducation des filles qu'elle souhaite égale à celle des garçons.

Un joli conte de George Sand à ne pas négliger.

 

Elle eût voulu s'occuper à autre chose, apprendre n'importe quoi. Elle questionnait beaucoup, mais madame Flochardet trouvait ses questions sottes, hors de propos, et ne jugeait pas utile qu'elle eût des curiosités pour les choses sérieuses.

La santé de l'intelligence n'est pas dans le repos, elle n'est que dans la victoire

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 04:00

La-magie-de-Lila.jpg La magie de Lilla de Philipp Pullman

Editions Gallimard Jeunesse

127 pages

A partir de 9 ans

Conte oriental

 

 

 

 

Livre lu dans le cadre des challenges Dragon 2012 et Des contes à rendre organisés par Catherine du blog La culture se partage

ContesChallenge  Dragon 2012

 

 

 

Le père de Lila est fabricant de feux d'artifice et Lila rêve de faire le même métier que lui. Bien qu'il la laisse l'aider,il ne tient pas vraiment à ce que sa fille suive sa trace puisque ce n'est quand même qu'une fille. Et puis pour devenir maître en pyrotechnie des épreuves difficiles sont à endurer. Il faut gravir le volcan Merapi, affronter le Démon du feu et rapporter le Soufre royal.

 

Lila ne considère pas le refus de son père comme un obstacle. Elle décide alors d'affronter toutes ces épreuves pour accéder à son rêve. Pour cela elle bénéficiera tout de même de l'aide de son ami Chulak et de son éléphant blanc.

 

Une histoire qui parle de courage et de passion. Le personnage de Lila est courageux, débrouillarde. Elle affronte un monde dominé par les hommes où peut de place lui est accordée.

 

Mais malgré une histoire assez vivante et parfois drôle je n'ai pas réussi à m'y accrocher. Je l'ai trouvé trop rapide et je n'ai pas beaucoup accroché aux personnages secondaires. Cependant la partie de démonstration de pyrotechnie m'a davantage accrochée. La description du spectacle et les mots donnés à chaque effet de fusée m'a fait rêver. Je reste donc assez partagé sur cette lecture.

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Contes
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 04:02

L-enfant-qui-dessinait-les-chats.jpg L'enfant qui dessinait les chats d'Arthur A. Levine & Frédéric Clément

Editions Pastel l'école des loisirs

24 pages

Conte populaire japonais

 

 

 

 

 

Livre lu dans le cadre des challenges Dragon 2012 et Des contes à rendre organisés par Catherine du blog La culture se partage.

Dragon 2012

 

                                                   ContesChallenge

 

 

 

 

  Kenji vit avec sa mère est ses frères, mais sa santé ne lui permet pas de travailler comme eux dans les champs. Il occupe alors ses journées à dessiner sous les encouragements de sa famille. Mais sa mère décide finalement, à contre coeur, de le placer dans un monastère afin de lui assurer une vie convenable. Malheureusement Kenji est trop absorbé par sa passion du dessin pour s'investir complètement au Monastère et on finit par le renvoyer. Il repart avec en cadeau des pinceaux et de l'encre qu'un des moines lui a offert. Ce même moine lui donne également comme conseil d'éviter la nuit les lieux trop grands et de rester là où c'est petit...

 

Au village voisin où l'attitude des habitants lui semblent bien mystérieuse il arrive à la porte d'un autre monastère qui semble inoccupé. Ce monastère est en fait occupé par un rat sorcier. Il y rentre et se réfugie dans une pièce après avoir entendu des bruits bizarres. Il y trouve des paravent sans aucun ornement qui attendent d'être décorés. Pour tuer le temps, Kenji entreprend alors d'y dessiner des chats.

 

Il entend à nouveau d'horribles bruit, il se réfugie dans un recoin et finit par s'endormir de fatigue. A son réveil il est bien étonné de découvrir la grande pièce couverte de marque d'une bataille, la disparition des chats sur les paravents, sauf un qui est le roi des chats. Devant lui se trouve l'épée du roi sorcier.

 

J'ai trouvé dommage que cette histoire soit si courte, on passe trop rapidement d'une scène à une autre mais la lecture reste agréable. Quant aux illustrations c'est une pure merveille, Les couleurs sont douces et mettent en valeur le côté magique de l'histoire.

 

L'enfant qui dessinait les chats1

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Contes
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 04:00

La-petite-fille-de-neige.jpg La petite fille de neige de Nathaniel & Kiyoto Sakata

Editions naïve

30 pages

Conte

 

 

 

Livre lu dans le cadre du challenge Des contes à rendre organisé par Catherine de la culture se partage mas aussi le challenge Dragon 2012 toujours organisé par Catherine puisque l'illustratrice est japonaise.

                                 Dragon 2012   ContesChallenge.jpg

 

 

 

 

 

 

Deux enfants sortent dans leur jardin pour profiter de toute la neige qui vient de tomber. Leur mère restée à l'intérieur sourit de les voir jouer et s'exclamer. Les enfants décident de fabriquer un bonhomme de neige ou plutôt une petite fille de neige qui deviendrait leur soeur.

 

Une fois façonnée, leur petite fille de neige fini réellement à prendre vie au plus grand plaisir des enfants qui ne s'en étonnent même pas. Leur mère à bien du mal à prendre conscience de ce qu'il se passe à l'extérieur. Elle se demande même s'il ne s'agirait pas d'un ange.

 

Mais l'arrivée du père va rapidement mettre fin à ce moment magique. Malgré son bon fond, son côté pragmatique prend le dessus de la situation et il entreprend de faire rentrer tant bien que mal la petite fille des neiges dans sa maison.

 

Ce conte paraît d'une autre époque. Écrit avec de belles et longues phrases il laisse tout le temps au lecteur de s'imprégner de l'ambiance joyeuse qui règne dans le jardin. Il met en opposition le regard des enfants avec celui des adultes plus terre à terre et dénué bien souvent de magie. Il s'en ai fallu de peu pourtant que la mère accepte les faits mais l'autorité du père ne lui a pas permis cette liberté.


Un conte qui démontre beaucoup de choses et notamment que ce qui est bien pour l'un ne l'est pas forcement pour un autre. C'est une lecture avec beaucoup de rêve, de magie, d'une triste fin, de morale mais une belle lecture. Les dessins très fin, en noir et blanc illustrent très bien l'histoire.

 

J'ai recueilli bien peu de choses sur l'illustratrice Kiyoko Sakata. Elle est née à Hirochima et vit actuellement à Tokyo. Elle a suivi des études en design sur métal. Elle a reçu plusieurs prix dont le 1e prix pour avoir réalisé une affiche de contes d'Andersen.



 

 

Petites-fille-de-neige.jpg

 

 

Petites-fille-de-neige2.jpg

Petites-fille-de-neige1.jpg


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Contes
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map