Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 19:47

Monsieur-Papa-P-Cauvin.jpg Editions  Jean-Claude Lattès

217 pages


 Quatrième de couverture :

 

Franck Lanier avait tout arrangé pour les vacances. Il casait son fils chez son ex-femme et lui filait à Bangkok. Mais son petit garçon, Laurent, n’est pas du tout d’accord. Il veut, lui aussi, partir pour Bangkok. Tous les moyens seront bons pour parvenir à ses fins, des plus drôles aux plus désespérés et des aventures peu banales se succèdent dans une vie quotidienne pleine de tendresse entre le père et le fils. Par l’auteur de l’Amour aveugle, ce roman alerte, rempli d’humour, est un des grands succès de ces dernières années.

 

 

Mes impressions :

 

J’ai découvert l’auteur avec ce livre. Et c’est le sourire aux lèvres que j’ai lu cette histoire racontée par un enfant de dix ans.

Il y est question d’éléphants, des copains, sa relation pleine de tendresse avec son père, de projets, de ses points de vue sur la vie, les adultes.

Il porte un regard quelques fois innocent mais toutefois très audacieux sur sa vie future.

Il ne manque d’imagination pour arrivé à ses fins notamment pour convaincre son père de l’emmener à Bangkok.

 

Le petit plus dans la lecture : se remémorer le quotidien de cette époque (45 tours, jean’s moulants, téléphone à fil…).

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 13:27

mon père est femme de ménage

Editions : Léo Scheer

171 pages

Roman

 

Quatrième de couverture :

 

« Mon père a refermé la bouche en mâchant dans le vide, il s’est redressé et a regardé sa montre. On était vendredi, je n’avais pas école le lendemain. Donc je pouvais l’aider. Embarrassé à l’idée de m’imposer sa vie, il trouve toujours un moyen d’alléger le truc. Là, il a dit :

_Bon alors mon Polo, tu viendé ou pas ce soir ?

Une petite faute de français rigolote pour soulager tout ça, un peu d’humour pour camoufler le désastre de la soirée. Une soirée qui s’avère être sa vie en fait. J’ai souri, ça détend mon père, et j’ai répondu comme à chaque fois :

_ Je viendé, je viendé…

Je l’aime mon père, mais j’ai du mal à l’admirer. Souvent, quand je le regarde, il est à quatre pattes, alors forcément ça manque un peu de hauteur tout ça…

 

Avec le sens de la formule, le rythme virevoltant, la verve irrésistible qui ont le succès, en librairie et au théâtre, de Confidences à Allah, Saphia Azzeddine donne la parole à Paul, 14 ans. Il a une famille impossible, des amours inexistantes, sa cité est lugubre, son avenir douteux, mais il a découvert une arme pour s’en sortir : les mots, et il commence à se demander si la fatalité ne peut pas être vaincue, parfois.

 

Mes impressions :

 

C’est une histoire pleine de fraîcheur, celle d’un ado qui veut une vie différente de ceux qui l’entourent. Son entourage c’est une cité avec des amis africains, arabes, juifs, une famille dont il a parfois honte pour qui la vie ne réserve pas un grand avenir. Malgré tout dans les liens qui les unissent j’y ai trouvé du respect et aussi beaucoup d’humour. L’affection que se portent le père et le fils et surtout l’ambition pour Paul qui se démarque a pour but autant pour l’un que l’autre que le fils ne suive pas le même chemin que son père.

Un jolie histoire.

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 12:38

baby sitter

  Chat vendredi 28 avril 2011 à 20h30 sur le forum Partage Lecture cliquez ici

 

 

Editions Buchet Chastel

304 pages

 

Je pensais lire une histoire légère, divertissante ce fut une histoire pleine de sensibilité ou plutôt des histoires. Le personnage principal, Alex, est comme je les apprécie, qui l’air de rien bouleverse la vie des gens qu’il rencontre. Un personnage qui est un parfait inconnu au premier rendez-vous et devient au fils d temps ou subitement un élément moteur au tournant d’une vie.

Une relation où beaucoup est donné d’une personne qui ne semble pourtant pas avoir trouvé sa place dans le monde des adultes.

Ce ne sont pas les rencontres avec les enfants mais plutôt avec les parents voire la famille qui ressort de ce livre.

 

Un livre qui dévoile les personnages comme à travers un kaléidoscope. Il nous démontre comment les êtres peuvent être différents selon l’angle depuis lequel nous les regardons. Nous pouvons, selon les personnages nous y retrouver.

 

J’ai aimé la fin de l’histoire et surtout la façon dont elle est racontée. Un joli départ de nouveau départ pour tous les personnages.

 

Le style d’écriture m’a plu. J’ai été surprise au début de chaque chapitre de ne pas pouvoir percevoir de quel personnage j’avais à faire. Cependant, cela m’a poussé à être plus attentive et du coup la lecture devenait plus dynamique.

 

J’ai poussé ma curiosité à savoir dans quelle ville de France l’histoire se déroulait. Avec comme seuls indices une cathédrale sans tour et un château d’eau bleu ma recherche sur Google m’a conduit dans la ville de Beauvais. Me serais-je trompée ?

 

 

Pour voir l'avis de Céline cliquez ici

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:11

Salonique-Diane-3.jpg

Aventure

 

Edition : Livre de poche

446 pages

 

Quatrième de couverture :

 

Quand ils avaient dix ans, Diane les aimait tous les trois : Démosthène, Basile et Périclès. Pour la conquérir, ils étaient prêts à tous. Vingt ans plus tard, les illusions de la jeunesse se sont dissipées. Le temps a eu raison des passions trompeuses et la trahison laisse un goût amer. De Démosthène le poète déchu, de Basile devenu marchand de canons ou de Pèriclès l’idéaliste qui a préféré la solitude des grands espaces, lequel est resté fidèle au serment de leur enfance ? Un de ces trois hommes était destiné à Diane. Elle n’a plus droit à l’erreur. De la Cité interdite de Pékin au cœur des premiers soulèvements bolcheviques jusqu’aux mines de diamants du Kilimandjaro, Diane, au péril de sa vie, poursuit sa quête du véritable amour.

 

Mon avis :

 

Le troisième tome reste sur le même rythme que les précédents. Toujours autant de voyages à travers le monde, les personnages restent fidèles à eux-mêmes mais pour certains l’heure de gloire est passée et c’est la descente aux enfers qui commence. Le pacte de leur enfance a pris tout de même une sacrée claque. Leur relation prend une autre tournure.

Le personnage de Diane m’a laissée avec la même impression, c’est à dire une femme dont la beauté est un peu trop mise en évidence même dans des situations où la beauté n’a plus lieu d’être. Sa détermination m’a quelques fois donnée plutôt l’impression à de l’irresponsabilité.

C’est une histoire remplie d’aventures dans un monde de pouvoir, de complicité mais aussi de trahisons. Les personnages sont au cœur de l’Histoire dont ils tirent des avantages où la subissent. Ils se trouvent parfois en première ligne.

 

La fin qui pourrait paraître une happy end m’a semblé pouvoir prendre une tournure différente. Comment le fils de Diane pourra accepter la liaison de sa mère avec l’homme vers qui elle se tourne sans idée de vengeance ? Une question que e poserai volontiers à l’auteur.

 

Un troisième tome qui est aussi agréable à lire que les précédents. C’est vivant, l’écriture de l’auteur donne beaucoup de dynamisme même si quelques fois il y a des facilités dans le scénario.

Une série que je recommande.

 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:05

Salonique-femme-secrete-2-copie-1.jpg

Roman d'aventures 

 

Edition : Le livre de poche


476 pages

 

Quatrième de couverture :

 

A dix ans, à Salonique, sous le joug des Turcs, ils se sont juré fidélité (Les Enfants de Salonique). Quinze ans plus tard, en 1897, Basile s’est taillé à coup d’audace un empire parmi les marchands de canons, Périclès cherche des diamants en Australie, et Démosthène, le poète, est devenu ministre. Cependant, aucun n’a oublié le pacte qui les unit, ni l’amour qu’ils portent à Diane.

La petite fille est devenue une femme, la femme de l’un d’entre eux : Démosthène. Mais quand elle disparaît au cours d’une offensive meurtrière des troupes turques, ils s’uniront une nouvelle fois tous les trois pour la retrouver.

Cette amitié en apparence indestructible survivra-t-elle au tourbillon de leurs passions et de leurs ambitions ?

La Femme secrète, un magnifique roman d’aventures et d’amour, dans un monde où les plus faibles sont écrasés impitoyablement, et aussi un extraordinaire portrait de femme.

 

 

Mes impressions :

 

Après le tome 1 qui nous présente les personnages depuis leur enfance jusqu’à leur ascension dans la vie d’adulte, ce deuxième tome prend un rythme assez soutenu sans temps morts.

 

Bien que le quatrième de couverture nous annonce le portrait extraordinaire d’une femme, Diane ne m’a pas paru aussi extraordinaire. Certes son personnage est intéressant et attachant mais s’est plutôt sa vie qui m’a paru peu commune. Tout ce qui lui arrive semble venir des autres et non d’elle. Et ces décisions beaucoup de femmes en seraient capables même les plus ordinaires. Et puis comme c’est facile quand on est très beau, très riche et que l’on a trois hommes à nos pieds et davantage encore. Là aussi n’importe qu’elle femme saurait quoi en faire.

Pour ce qui est des personnages masculins je les ai trouvés très audacieux, toujours prêts à relever les défis, rebondir aussitôt tombés. C’est eux qui amènent l’aventure.  L’aventure est tout un mélia mélo d’amitié, d’amour, de trahison, de mensonges dont chacun utilise selon la situation et l’ambition.

La vie ne les amènent pas toujours à réaliser les actes les plus humanistes ni les plus morales. J’ai tout de même souhaité leur réussite et m’y suis vite attachée.

Tous les autres personnages sont également intéressants.

Je suis maintenant dans l’attente de me procurer le 3ème tome.


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:52

 

salonique.jpg 

Aventure

 

Edition : Le livre de poche

 

510 pages 

 

Quatrième de couverture :

 

Moi, Diane, dix ans, je les aime tous les trois pour toujours. Comment pourrais-je choisir entre Démosthène, Basile et Périclès ? Moi, Démosthène, onze ans, j'aime Diane plus que mes meilleurs amis, Basile et Périclès. Elle m'épousera car je serai un grand poète. Moi, Basile, onze ans, je pourrais tuer Périclès ou Démosthène, mes meilleurs amis, si Diane décidait d'épouser l'un d'eux au lieu de devenir ma femme. Mais je gouvernerai le monde et elle me choisira. Moi, Périclès, onze ans, je découvrirai les plus beaux diamants d'Afrique pour les offrir à Diane, ma bien-aimée. En 1881, à Salonique, un des ports les plus actifs, les plus prospères, les plus agités aussi de la Turquie d'Europe où vivent Grecs, juifs, Bulgares... sous le joug impitoyable des Turcs, commence l'extraordinaire histoire de ces chevaliers du monde moderne, leur prodigieuse épopée.
Les Enfants de Salonique, un grand roman d'aventures et de passions par l'auteur de La Nuit des enfants rois.

 

Mes impressions :

 

Premier roman que je lis de cet auteur, je ne suis pas déçue et il me tarde de lire la suite. 

J’ai suivi assez facilement l’histoire de ces quatre enfants devenus adultes. Leurs évolutions reflète il me semble  le monde dans lequel ils vivent, d’ailleurs elles y sont assez liées. Leurs bonnes lignes de conduites établies au début ne sont pas toujours suivies. Pourtant ce sont des personnages auxquels on s’attache du fait de leur personnalité ainsi que leur vie peu commune. J’ai apprécié le style de l’auteur qui donne vraiment le rythme de l’aventure avec une écriture claire et précise.

Je conseille donc la lecture de ce premier tome (deux autres suivent). Pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur, je pense qu’il peut plaire à un grand nombre de lecteur. Mais là à vous de me le dire.

 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman France
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map