Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 01:00

Un-bonheur-insoutenable.jpg Un bonheur insoutenable d'Ira Levin

Editions J'ai Lu - 1970

372 pages

Science-fiction

amour-coeur-00011

 

 

 

 

 

 

Vingt-cinq ans que j'avais lu ce livre et il m'en restait tout de même un souvenir assez fidèle, jusqu'à certaines répliques. Enfin presque car à la relecture je me suis tout de même rendu compte que j'avais totalement oublié certains passages ou bien que je situé assez mal certaines scènes. Toujours est-il que ce fut avec enthousiasme que j'ai accepté la lecture commune que me proposait A Girl et ce fut à nouveau une lecture que j'ai apprécié.

 

 

 

 L'histoire nous plonge dans un futur où l'humanité devenue La Famille n'est plus qu'une seule entité où plus aucun membre ne possède de sentiment d'agressivité ni d'ailleurs aucun sentiment. Il n'y a donc plus de haine, de colère, d'agressivité envers les autres ni de propriété, la valeur de l'argent n'existe plus et encore moins la pensée individuelle. Tout ce système est contrôlé par Uni un puissant ordinateur qui veille au "bien être de tous" puisque lui seul décide ce que chacun devra réalisé dans sa vie.

 

Copeau le personnage principal qui a 10 ans au début de cette histoire va au fil du temps arriver à se questionner sur son existence puis sur le système puis enfin vouloir coute que coute mettre fin  à cette existence qui si elle peut apparaître agréable d'un certain point de vue, inhibe totalement l'aspect humain.

 

Un chouette roman qui dépeint une société basée sur uniformité et la totale dépendance des membres vis à vis d'un système. Le lecteur découvre au fur et à mesure jusqu'où ces deux lignes de conduite ont modelé les membres qui composent La Famille. J'opte pour ne pas en dévoiler les détails afin de laisser la découverte aux futurs lecteurs. Le personnage de Copeau m'est vite devenu attachant et bien que l'on connaisse les mauvais côtés des hommes et de la société on espère que la liberté tant souhaitée par ce personnage bien tenace soit retrouvée. L'histoire ne manque pas d'intérêt ni de rebondissements jusqu'à la fin. Et malgré certaines parties que j'aurai aimé voir un peu plus développées, je pense notamment à la vie sur l'île Liberté c'est un roman qui se lit avec délice. De plus, à aucun moment je n'ai ressenti une facilité apportée à Copeau pour réaliser son but. Et jusqu'au bout on se demande bien comment il réussira à surmonter les obstacles qu'il rencontre tout au long.

 

Pour entrer un peu plus dans l'histoire :

 

A dix ans, Copeau est un enfant comme tous les autres qui suit attentivement ce qui lui est demandé. Lorsqu'il semble contrarié, ses parents n'hésitent pas alors à faire appel à son conseillé qui cherche à le rassurer et si besoin lui administrer un traitement supplémentaire à celui que chaque membre de La Famille bénéficie régulièrement afin de rester dans un état de béatitude chronique. Mais Copeau a un grand-père qui semble ne pas être totalement en phase au système. Son âge avancé peut expliquer parfois ses propos qui semblent en opposition avec ce qui est pourtant considéré comme bien pour La Famille. Son grand-père qui voit en Copeau un être pas ordinaire chercher avec des paroles subtiles à éveiller la conscience de son petit fils.

 

Le temps passe et Copeau va parvenir à s'interroger sur ce besoin si nécessaire à suivre à la lettre les instructions d'Uni. Pourquoi ne peut-on choisir son affectation ? Pourquoi ne peut-on se marier et avoir des enfants quand on le souhaite ? Pourquoi ne peut-on se rendre où l'on veut, quand on le veut ?

 

En détournant le système de surveillance d'Uni Copeau rencontre un groupe de personnes qui a su se libérer du traitement et qui lui propose cette même liberté pour profiter comme eux de pouvoir réfléchir, fumer, boire, rire,  baiser plus de dix minutes par semaine comme il est prévu dans le monde d'Uni (désolée pour ceux que le terme baiser pourrait choquer, mais dans le monde d'Uni on ne s'exprime pas autrement). En contre partie, Copeau est prévenu qu'il ressentira alors des sentiments tout à fait nouveau comme la tristesse, la haine, l'envie de violence et aussi de leur en vouloir pour cette proposition. Et puis il lui faudra aussi apprendre à feindre le comportement normal afin de ne pas éveiller les soupçons.

Copeau accepte et s'il est heureux de faire toutes ses découvertes, elles ne sont tout de même pas au niveau de ses ambitions car pour lui cette liberté reste très limitée.

 

Tout ce groupe finira par être découvert et traité afin de redevenir des membres "saints". Il faudra alors attendre bien des années avant que Copeau parvienne à se libérer à nouveau de ses traitements et récupérer ses facultés de réflexions. Il s'enfuie alors avec celle qu'il a aimé il y a longtemps pour rejoindre un endroit où semble vivre des incurables.

 

Mais là où ils vont se réfugier ne semble être qu'une prison où vivent en cohabitations des membres qui sont toujours restés en dehors du système et ceux qui comme Copeau et Lilas sa femme des immigrants. Cette vie est loin de leur offrir la liberté dont il rêvait. Pour Copeau la seule solution qui reste est de retourner sur place afin de détruire Uni. Cela ne se fera pas sans risque ni sans surprise mais Copeau est bien déterminé à mettre fin à ce système.

 

 

Les avis d'A Girl et de Keisha


 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Science fiction
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 04:00

Leviathan

Leviathan - tome 1

de Scott Westerffel

illustrations de Keith Thompson

Editions Pocket jeunesse

439 pages

Steampunk

 amour-coeur-00011

 


 

 

 

Voici enfin mon billet de se livre terminé depuis longtemps mais que j'avais du rendre pour cause de retard à la bibliothèque avant d'avoir pu réaliser ce billet. Les vacances s'y rajoutant, je vous le présente enfin.

 

Avec ce livre j'ai découvert un genre de science fiction qui est le steampunk mêlant un fait historique réel avec une histoire de pure fiction. Elle a pour caractéristique notamment de se situer à l'époque des machines à vapeur.

 

Le concept de ce genre d'histoire m'a beaucoup séduite la préférant d'ailleurs davantage à d'autres genre de science fiction. Je ne me suis rendu compte qu'à la fin qu'il s'agissait du tome 1 d'une trilogie que je poursuivrait avec plaisir. Bien que classer dans la catégorie de lecture adolescente ce livre m'a tout à fait convenu et je m'y suis même trouver bien à ma place malgré une adolescence quittée depuis déjà quelques temps.

 

L'histoire est prenante dès le départ. Tous les éléments qui font parties de la fiction sont abordés de manières très claires et il m'a été assez facile de les imaginer. Pour encore plus de clarté, il y a des illustrations certes en noir et blanc et un peu sombres qui représentent à merveilles les engins imaginaires. De plus, le texte est efficace et il ne perd absolument pas son dynamisme apporté dès le début lors des passages explicatifs.

Le mélange de l'Histoire que l'on connaît puisqu'il s'agit de la première guerre mondiale mais aussi de la théorie de Darwin sur l'évolution des espèces avec l'histoire de pure fiction est une aventure très prenante.

 

Leviathan.jpg

 

Leviathan1.jpg

 

Le déroulement de l'historie se fait en suivant l'évolution des deux personnages principaux, Alex, le garçon, fils imaginé de l'Archiduc d'Autriche et Deryn , la fille qui souhaite plus que tout rentrer dans l'Air Service anglais et qui pour y parvenir va jusqu'à se faire passer pour un garçon.

 

Lorsque le conflit éclate chacun se trouve dans un clan différent, Alex est un Clankers qui utilisent la pure technologie pour mettre au point des machines à pattes comme le Mécanodon. Dans ce clan on y trouve l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. Dans l'autre clan se trouvent les Darwinistes dont le Royaume-Unis fait partie. Ils utilisent eux la théorie de Darwin en lui attribuant la découverte de l'ADN et mettent au point des espèces hybrides en utilisant les "fils de vie". Le Léviathan à  d'ailleurs été inventé de cette façon. Il représente une énorme baleine volante qui utilise l'hydrogène pour faire vivre "l'animal". Toutes sortes d'autres espèces sont d'ailleurs présentes afin d'entretenir le Leviathan.

 

Alex et Deryn dont beaucoup de choses les opposent n'auraient jamais du se rencontrer s'il n'y avait pas eu cette fameuse guerre. Leur point commun est une force de caractère, une volonté et une loyauté qui en font des personnages forts et intéressants. De plus, chacun se trouve en situation assez difficile puisque l'un cherche à échapper à son propre pays car sa vie y est en jeu après l'assassinat de ses parents. L'autre, cache à son entourage qu'elle est une femme et arrive, aux prix de gros efforts parfois, à tromper tout le monde.

 

Chaque camp est bien campé sur ses positions en estimant que l'autre méthode utilisée est grottesque et bien moins intéressante voire absolument ignoble.

 

Le début de l'histoire débute donc à la veille du premier conflit mondial nous présentant Alex et Dery ainsi que leur entourage. Chacun vient tout juste de prendre place dans un nouveau rôle où il a à peine eu le temps de se préparer et cette guerre va les obliger à prendre précocement leur rôle sérieusement.

 

Les autres personnages intervenants auprès de chacun d'eux sont également très intéressants et apportent beaucoup au roman. Auprès d'Alex se le conte Volger précepteur et maître Klop professeur d'escrime et de la conduite des machines. Et auprès de Deryn, la scientifique Miss Barlow.

 

Alex a du mal au début à démêler le vrai du faux, ses ennemis de ses alliés, il finit toutes fois petit à petit à cerner l'enjeu. A bord d'un Méganodon, Alex et se compagnons s'enfuient pour se cacher dans un endroit préparée à cette intention par l'Archiduc d'Autriche depuis bien longtemps dans un coin isolé des Alpes. Tout y est prévu pour y demeurer un temps assez long. Mais à peine installés l'arrivée du Leviathan en détresse va compromettre les plans prévus initialement.

 

De son côté Deryn qui doit passer son examen afin d'intégrer l'armée se trouve embarquée dans une expédition à bord du Leviathan bien plus rapidement qu'il était envisagé. Elle y met toute sa passion pour y demeurer et démontrer son efficacité. L'équipage doit finalement embarqué une scientifique ainsi qu'un chargement mystérieux sous le sceau de secret d'Etat. Les choses se passent relativement bien jusqu'à ce qu'un équipage ennemi fasse son apparition.

 

On voit arriver à la fin de ce volume l'union par nécessité des deux camps ennemis. Mais si jusque là tous les opposer dans la façon d'aborder la technique et aussi une certaine défiance on sent de la part de chacun d'eux un questionnement remettant en cause leur opinion. On voit également se profiler pour la suite de ce cette trilogie une association des deux camps en associant les deux savoirs.

 

Une aventure incroyable.

 

 

 

Définitions inspirées de wikipédia :


Le steampunk est un genre de science-fiction uchronique qui fait référence à la société industrielle du 19e siècle. Il renvoie aux machines à vapeur du début de la révolution industrielle et à l'époque victorienne. Punk définie en anglais la vapeur et steam le jeu. Les histoires utilisent des faits et des personnage ayant existés en les plaçant dans le futur ou dans un présent uchronique.

 

L'uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. En littérature, c'est réutilse l'Histoire en modifiant le cours de l'évenement.

 

 

 

 

A suivre :

 

Béhémoth T2

Goliath T3 (parution pour septembre 2012)


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Science fiction
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map