Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 04:00

Gloire Gloire de Daniel Kehlmann

Editions Actes Sud - 2009

Roman

Traduit de l'allemand par Juliette Aubert

 

 

 

 

 

 

Au départ c'est la couverture qui m'a attiré. Je suis d'accord sur le fait que  l'habit ne fait pas le moine mais combien de livres j'ai pu lire par ce biais. Il faut tire qu'avec cette tête, difficile de passer inaperçu parmi tous les livres proposés par l'une de mes bibliothèque préférée.

Et puis évidemment il y a la 4e de couverture qui m'a convainque de repartir avec ce livre. En voici d'ailleurs un extrait :

"Dans le rythme vif et musical qu'on lui connaît, Daniel Kehlmann compose dans son nouveau roman une mosaïque joyeuse et ironique à partir de notre société où les moyens de communication mettent en question le lieu même du réel -pendant que la course à la renommée fait tourner la tête à plus d'un.

Daniel Kehlmann n'a pas fini d'étonner ses lecteurs et se joue allègrement de sa propre gloire. Un vrai régal littéraire - et divertissement garanti".

 

Neuf histoires donc composent ce livre mettant en scène neuf personnages se trouvant à tour de rôle personnage principal, personnage secondaire ou un peu plus éloigné puisque qu'ils vont chacun se retrouver dans un autre histoire. Ces personnages vont se retrouver dans des situations assez originales perdant leur identité et faire face à une situation qu'il ont bien du mal à gérer. "Gloire" perdue ou trouvée accidentellement semble être une patate chaude que chacun ne sait comment manipuler. A chaque histoire chaque personnage nous apparaît du coup différent ce qui donne une assez bonne emprise sur le lecteur. Le téléphone portable se retrouve dans chacune d'elle où son rôle bien que secondaire nous interpelle sur l'importance que l'on veut bien lui donner dans notre vie.

 

Les histoires sont cocasses, drôles, ironiques. Certaines m'ont beaucoup plu d'autres un peu moins mais dans l'ensemble ce livre m'a fait passer un très bon moment.

 

Voix : Un homme se voit attribué du numéro de portable d'un célèbre acteur de cinéma. L'homme plutôt du genre monsieur tout le monde. Au début il ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive puis finalement se prend au jeu.

 

En danger : Un auteur (Léo Richter) stressé est parti avec sa compagne pour une conférence de presse. Il s'inquiète de tout et s'énerve des éternelles questions qu'on lui pose.

 

Rosalie s'en va mourir : Le personnage d'un roman de Léo Richter décide de se faire assisté pour son suicide dans une clinique spécialisée dans ce domaine car elle refuse de souffrir à petit feu. Pourtant le scénario semble échapper totalement à l'auteur car cette femme refuse la mort qu'il lui a prévue.

 

L'issue : On se retrouve dans la même histoire que la première (Voix) mais vécue du côté de l'acteur.

 

L'est : Léo Richter est à nouveau dans le coup. Il devait effectuer un voyage en Asie centrale mais a finalement offert sa place à une amie qui écrit des romans policier. Cette femme va se retrouver au fil des pages isolée de tout contact avec ses proches, son pays ignorant totalement la langue et les coutumes du pays. Un atmosphère assez pesante et grandissante du début à la fin. Une des histoires que j'ai le plus appréciée.

 

Réponse à l'abbesse : Une histoire qui reste floue dans ma mémoire car je rédige ce billet après avoir rendu le livre à la bibliothèque. Je pense que le résultat est du au fait que je n'ai pas bien accroché à celle-ci.  

 

Contribution au débat : Un homme qui travaille en informatique dont son passe temps favori est de surfer sur le net, les forum a fini par en récupérer un langage plus que réduite et baignant totalement dans le virtuel. Difficile au début de suivre son raisonnement mais une fois saisie je me suis régalée à lire cette histoire qui prend des proportion assez surprenante.

 

 

Comment j'ai menti et je suis mort : Un homme marié et père de famille a une double vie, double famille. Ses mensonges pour justifier ses déplacements et ses absences arrive parfois à ne plus savoir où il en est, où il est.  

 

En danger : Elisabeth la compagne de Léo Richter se retrouve finalement être au centre d'une histoire de l'auteur.

 

Des histoires qui s'entremêlent assez bien et qui apportent différentes facettes sur les comportements de chacun des personnages. Pas un coup de coeur mais pas loin.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Livr-esse 05/03/2013 12:50


Je n'avais pas du tout accroché.

unepauselivre 05/03/2013 18:39



C'est vrai que c'est le genre de livre que l'on peut aimer comme ne pas aimer du tout. C'est particulier la façon dont c'est amené.



A_girl_from_earth 03/03/2013 22:14


Un quasi coup de coeur pour ma part, je m'en souviens bien car justement, je ne suis pas très nouvelles à la base, mais là j'ai été bluffée par le talent de l'auteur. Je viens de transférer mon
ancien billet sur mon noubeau blog d'ailleurs : http://lecture-sans-frontieres.blogspot.fr/2009/04/gloire.html


J'avais lu un autre roman de l'auteur qui m'avait moins convaincue par la suite cela dit.

unepauselivre 03/03/2013 22:21



Je vais allée voir ton avis. C'est vrai qu'il est fort pour entremêler toutes ces histoires. D'ailleurs j'ai du mal à les considérer comme des nouvelles. Pour moi même si je ne suis pas dans le
vrai j'aurai plutôt envie de le classer comme un roman. Bonne semaine à toi.



Yspaddaden 02/03/2013 08:40


Je ne lis pas beaucoup de nouvelles mais suis d'accord avec toi : la couverture est très attirante.

unepauselivre 02/03/2013 10:27



Et il possible aussi que ça te plaise.



Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map