Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 04:00

Petit-chou.jpg Petit chou

de Quentin Blake

Editions Gallimard Jeunesse

32 pages

à partir de 6 ans

 

 

 

 

Voici une histoire qui pourrait servir de leçon à bon nombre de maman poule. Une histoire qui raconte la rencontre d'Angèle Duboulard avec un petit oiseau tombé du nid qu'elle recueille et qu'elle baptise Auguste.

 

Seulement voilà, seule Angèle semble être heureuse de la situation. Elle installe Auguste dans un panier en osier où elle lui fabrique un nid bien douillé, le couvre pour qu'il n'attrape pas froid et le nourrit plus que nécessaire. Auguste lui ne semble pas bien heureux dans ce havre de paix, il grandit et grossi à vu d'oeil jusqu'au jour où... suspens ! Gaston devienne vraiment grand.

 

Le sujet est abordé de façon très subtile où l'on peut y voir un message à plusieurs niveaux. Les dessins présentent les personnages avec des visages très expressifs et amusants.

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Jeunesse
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 04:00

Shim-Chong--fille-vendue.jpg    Shim Chong, fille vendue de Hwang Sok-yong

  Editions Points

  546 pages

  Roman historique Corée

 

 

  lu dans le cadre du Challenge dragon 2012 organisé par Catherine

  et en lecture commune avec A Girl

  Dragon 2012

 

 

 

 

 Malgré son titre, ce livre ne se limite pas à relater la vie d'une geisha mais aussi le cadre historique du 19ème siècle de la Corée. Mon grand regret d'ailleurs est de ne pas avoir beaucoup de notions historiques de ce pays qui m'auraient permise de mieux appréhender les événements. Je me suis quelques fois sentie perdue devant certains noms ou d'autres références comme la révolte de Taiping. A cette époque il y a la guerre de l'opium, la révolte des Taiping, les relations avec le Japon et celles avec l'occident.

 

L'univers des geishas nous est livré tout au long du livre où chaque fille tente de trouver la meilleure façon de s'en sortir. On ressent beaucoup de soumission mais aussi beaucoup d'entraide entre elles. Le trafic sexuel est alors monnaie courante.

 

L'histoire raconte donc l'histoire de Chong élevée par son père et vendue par celui-ci à l'âge de 15 ans. Elle se retrouve concubine d'un vieux chinois pour ensuite se retrouvée dans une maison de plaisir. Par la suite elle se retrouve victime de trafiquants sexuels et est expédié à Formose (l'actuelle Taiwan) puis part à Singapour. Là elle est achetée par un occidentale qui souhaite en faire son "épouse". Chong décide au bout de quatre années de quitter ce dernier pour retrouver ceux qu'elle a laissée à Singapour. Elle devient elle même patronne de maison de plaisir où elle rencontre un prince avec qui elle va vivre de nombreuses années jusqu'à la mort de ce dernier. Ne souhaitant pas restée au rang qu'elle a atteint elle reprend sa vie de geisha en tant que mama dans une maison qu'elle souhaite honorable.

 

Durant tout ce parcours très chaotique où Chong côtoie la misère, l'esclavage, la soumission mais aussi les hauts rangs de la société elle changera à chaque fois d'identité en prenant un nom différent chaque fois. Un personnage intéressant mais qui m'a semblé distant. Je me suis souvent trouvée surprise par la facilité qu'elle avait de se mettre dans la peau de ces différents parfois assez différents mais aussi par la facilité de se détacher de son passé avec les êtres qui en font partis et notamment sa fille adoptive.

Plusieurs fois je me suis demandée si ce décalage de réaction (moi qui suis une femme et occidentale) ne venait pas du fait que l'auteur est un homme. Ceci dit dans le livre il ne porte aucun jugement ni ne part dans le sentimentalisme. Son regard est le même lorsqu'il nous parle du fléau de l'opium que les occidentaux ont apporté en Asie.

Il est vrai que Chong est dotée d'une personnalité volontaire et elle est prête à subir les épreuves avec la ferme intention de ne pas se laisser dominer  mais plutôt renverser les rôles en rendant les hommes soumis à sa volonté et son pouvoir. Malgré tout Chong n'est pas un personnage sans coeur. Elle saura aussi apporter aux autres. Elle connaîtra l'amour, des situations plus qu'agréables mais elle n'hésitera jamais à les abandonner.

 

Un livre plaisant et intéressant mais comme je l'ai déjà dit plus haut ceux qui auront davantage de connaissances historique du sujet sauront certainement bien plus l'apprécier.

 

 

L'avis d'A Girl

 

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman historique Asie
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 04:00

Le-velo-rouge.jpg Le Vélo rouge de Didier Dufresne & Fabrice Turrier

Editions Nathan

29 pages

à partir de 6 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le Vélo rouge qui vous racontera son histoire. Elle commence dans un magasin de vélo, il était beau, tout neuf et avec deux petites roues derrières pour tenir debout.

Quand Louise est entré dans le magasin avec ses parents elle l'a tout de suite voulu. Il on fait de belles balades, on grandi ensemble et quand ils se sont sentis prêts on a retirer les deux petites roues. Mais un jour Louise est devenue trop grande et le Vélo rouge trop petit. Vous voulez connaître la suite, et bien maintenant vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Une jolie histoire qui finit bien. les personnages ont vraiment de drôles de bouilles et ils sont disproportionnés.

Repost 0
Published by unepauselivre - dans Jeunesse
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 04:00

 

Wadlow.jpg

 

Wadlow de Chistophe Bec & Nicolas Sure

Editions Quadrants

64 pages

 

 

 

2,72 mètres. Le record de l'homme le plus grand du monde. Cet homme s'appelait Robert Pershing Wadlow, né en 1918 et mort en 1940.

 

Christophe Bec à voulu à travers cet bd nous raconter son histoire malgré sa difficulté à trouver dans sa biographie quelques éléments extraordinaire, quelque chose qui soit encore plus extraordinaire que sa taille. Mais en vain !

 

Mais quand on mesure 2,72 mètres peut on avoir une vie tout à fait ordinaire ? L'auteur a voulu toutes fois retracer sa vie malheureusement courte. L'introduction est assez déroutante. Quel rapport peut-il y avoir entre les dinosaures et Wadlow ? Et puis l'auteur explique la petite liberté qu'il s'est autorisé sur l'attirance sexuel de ce personnage hors norme. J'ai beaucoup apprécié d'ailleurs la façon délicate qu'il a eu pour le faire.

 

Wadlow attiré beaucoup de regards sur sa personne, il a attiré beaucoup d'intérêt de certaines personnes et notamment de certains médecins pas toujours doté de bonnes intentions. Mais Wadlow était aussi une personne qui savait s'intéresser aux autres et avait un passion pour l'univers et les étoiles. Sa famille a tout entrepris en tous cas pour préserver Wadlow des utilisations peu scrupuleuse de sa particularité.

 

 

Wadlow1

 

Une histoire très joliment raconté avec des dessins aux traits et couleurs délicats. Une histoire qui mérite bien d'être lue.

 

 

 

Lien vers une vidéo sur Wadlow

Repost 0
Published by unepauselivre - dans BD - Mangas
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 04:00

Marcus Marcus de Pierre Chazal

Editions Alma Editeur

330 pages

Rentrée littéraire 2012

amour-coeur-00011

 

 

 

 

Je commence déjà par remercier Jérôme qui m'a gentillement envoyé le livre pour que je puisse profiter de la lecture.

 

Un livre que j'avais bien remarqué sur l'étalage (facile à dire et c'est pourtant vrai) mais pour lequel j'avais remis le rendez-vous pour un peu plus tard.

 

De cette histoire j'en retiendrai beaucoup d'humanité. Une histoire où les relations avec les autres ne sont pas toujours faciles que ce soit avec la famille, la société, les amis. Mais il y a toujours quelqu'un ou quelques uns qui sont là pour vous soutenir. Et heureusement car des coups durs il va falloir en traverser quelques uns et pas des moindres.

 

Pierrot le narrateur vit dans les environs de Lille, dans un quartier où l'on ne fait pas grand fortune mais où l'on y trouve solidarité et générosité. Agé d'une trentaine d'années, célibataire, il fait les marchés et fréquente des amis qui connaît depuis l'enfance. Tous n'ont pas eu une enfance très agréable, voire même assez malheureuse. C'est d'ailleurs également le cas de Pierrot. L'adolescence leur a fait côtoyer la drogue. Certains s'en sont sortis, d'autres moins bien avec la cure de désintoxication ou y ont laisser leur vie.


Parmi eux il y a Hélène, toxicomane qui avant de se suicider décide de confier la garde de son fils Marcus âgé de 9 ans à Pierrot. Cet enfant n'a connu  jusque là que les squats auprès de sa mère. 


Pas facile pour Pierrot au début d'accepter cette adoption qu'il finit par accepter et il entreprend tout pour offrir au petit Marcus une vie meilleure. Les sentiments s'installent rapidement entre tous les deux.Dans son petit appartement il lui installe sa chambre, l'inscrit à l'école. La confiance et la complicité prend vite entre tous les deux. Chacun à vite apprivoiser l'autre et ils se donne confiance dans la vie mutuellement. Malheureusement, Pierrot sera conduit en prison et en attente de son jugement pour homicide involontaire on le suit dans sa vie de prisonnier où une seule pensée l'obsède : Marcus l'attend dehors.

 

Un roman dont j'ai aimé le style d'écriture. Il y a dedans plein de tendresse, de mots grinçants et parfois le cri à l'injustice.

Une histoire qui malgré le décor fait chaud au coeur.

 


 

L'avis de Jérôme du blog d'une berge à l'autre



 



Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 04:00

 

La rubrique "J'y ai lu aussi" reprend enfin.

Encore quelques billets d'avant les vacances attendent pour continuer la tournée et moi je continue ma petite tournée.

 

Aujourd'hui, je vous présente le salon de thé :

A l'heure gourmande à Paris dans le 6ème arrondissement

 


 

A l'heure gourmande 6e

 

 

Ambiance et cadre : Paisible que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Ce salon de thé se trouve dans une ruelle piétonne et il est très agréable d'y faire une pause surtout que le quartier est plutôt très animé. La décoration de l'intérieur donne une touche de tranquillité.



 

Ce que j'ai bu et peut-être mangé : Un  thé Gallaboga qui se boit éventuellement avec un nuage de lait (6 euros). J'étais contente de mon choix.

 


 

Depuis, j'y suis retournée avec A Girl pour y étancher notre soif. Nous nous sommes installées en terrasse pour goûter un cocktail sans alcool bien désaltérant.

 

 

A l'heure gourmande 6e1

  

Accueil et service : Discret et agréable.

 

 

Ce que j'ai lu : Le métro est un sport collectif de Bertrand Guillot.



Le quartier : Ce coin du 6ème arrondissement est plutôt animé. A proximité il y a largement de quoi faire les boutiques, les galeries de peintures, se promener au jardin du Luxembourg, voir une pièce de théatre à l'Odéon  et encore plein d'autres choses. Placé au centre de Paris et donc à proximité de la Seine c'est un coin où il est agréable de se balader. Si à beaucoup d'endroits le piéton peut y faire "sa loi", il y en à d'autres avec beaucoup de circulation. Donc agréable mais bien fatiguant.

 

 


 

Histoire : Beaucoup de chose à raconter sur le quartier mais j'ai choisi cette fois-ci de parler d'un autre établissement qui se situe à quelques pas et qui existe depuis 1860 : Le Procope

 


 

L'histoire du restaurant

 

 

Fondé par un sicilien (et oui encore l'Italie) le Procope est le premier café de Paris mais aussi un lieu mythique. Il devient rapidement le lieu de rendez-vous des artistes, philosophes et intellectuels. On y a vu Diderot, Voltaire, Rousseau, d'Alembert, Benjamin Francklin, Musset, Victor Hugo, Sand, Oscar Wilde, Verlaine, et même moi.

 

Il a donc servit de cadre et de lieu de rendez-vous pour la création de l'Encyclopédie, les artiste de la Comédie Française, de repaire pour les révolutionnaires. Benjamin Franklin y rédigea un chapitre de la Constitution américaine. Par la suite ce sont les romantiques qui s'y retrouvaient.

   

Son cadre et sa décoration conservent énormément de témoignages de ces différentes époques qu'il nous est donné à contempler par-ci par-là comme des extraits de lettres ou objets historiques (le chapeau de Napoléon).

 

Côté littérature, Montesquieu y fait référence dans Les lettres persanes.

 

J'y trouve le lieu chaleureux et c'est très agréable de s'imaginer toutes les scènes dont les lieux ont été témoins.


L'histoire du restaurant

Procope-escalier-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Procope paul verlainePaul Verlaine

 

 

Lieu : A l'heure gourmande - 22 passage Dauphine Paris 6e

       Métro Saint-Germain des Près (lignes 4) Odéon (lignes 4 et 10) Mabillon (ligne 10)

       bus  24 27 58 86 87        

       Ouvert 7j/7 de 12h00 à 19h00

 

Pour se rendre au Procope c'est au 13 rue de l'ancienne Comédie ou par le passage

Cours du commerce Saint-André  à  Paris dans le  6ème.

 

 

 

 


Repost 0
Published by unepauselivre - dans J'y ai lu aussi
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 04:00

Tetine-man.jpg Tétine man de Christophe Nicolas & Guillaume Long

Editions Didier Jeunesse

38 pages

A partir de 3 ans

amour-coeur-00011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tétine man est un super héros ! Ce qui le personnalise c'est sa tétine. Et c'est peu de le dire. On pourrait croire qu'avec cet accessoire nous avons affaire à un petit garçon qui fait encore le gros bébé. Mais si vous regardez bien ses yeux, son regard, on voit bien que Tétine man a du tempérament. Et qui s'y frotte, s'y pique !

 

 

Tétine man1  Tétine man2

 

Dans ce livre 3 épisodes racontent le problème de trois personnes s'étant mépris sur sa personne. Les images sont toutes simples, le texte tout autant mais vont droit au but, sans détour et nous font bien rire. La façon dont il régle ses problèmes montre combien cet enfant à le sens de l'analyse et sait très bien se sortir de sitation un peu compliquée. Tétine man ne parle pas puisqu'il ne sort jamais sa tétine de sa bouche (ou en tout cas si rapidement que même au ralenti il est impossible de le percevoir) mais il sait pourtant très bien se faire comprendre. A bon entendeur...

 

Trop mignon.


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Jeunesse
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 04:00

Un-jardin-dans-la-ville.jpg Un jardin dans la ville

de Gerda Muller

Editions Milan

40 pages

jeunesse

amour-coeur-00011


 

 

 

Je n'en étais pas à mon premier livre de l'auteur mais il me semble que celui-ci sera mon préféré. Le titre déjà me faisait révê moi qui habite effectivement en ville et ayant pour jardin un simple petit rebord de fenêtre.

Et à l'intérieur de livre nous suivons l'installation de deux enfants, Caroline et Benjamin, qui s'installent dans leur nouvelle maison avec leur parent. Toute la famille porte beaucoup d'intérêt sur leur jardin et y consacre beaucoup de temps, pour y travailler mais aussi pour en profiter.

Les deux enfants souhaitent chacun un petit bout de terrain pour y faire son jardin personnel. C'est pour eux une excellente occasion pour apprendre l'évolution des graines pour devenir fleur, légume, fruit ou arbre. Il y a aussi un vieux pommier dans ce jardin qui semblent rempli de souvenirs et saura raconter son histoire.

On trouve d'ailleurs au fil des pages des petits encarts donnant quelques explications ou conseils.

 

Les aventures ne manquent pas dans ce jardin où Caroline et Benjamin apprennent beaucoup, y invitent des amis et profitent de tous les avantages qu'un jardin peut apporter à chaque saison.

 

La lecture nous porte vers l'observation, la curiosité, le rêve, et une forte envie de se tourner vers des plaisirs tous simples à partager. Les images sont toutes douches et nous donnent parfois l'occasion d'une vue qui permet de profiter pleinement du paysage.

 

Un joli livre à lire tranquillement.



Repost 0
Published by unepauselivre - dans Jeunesse
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 04:00

Une-enfance-a-Florence.jpg Une enfance à Florence de Guido Nobili

Editions Philippe Picquier

126 pages

Traduit de l'italien par Emmanuelle Genevois

 

 

 

Lu dans le cadre du Challenge Il Vaggio organisé par Nathalie du blog  Marck et MarcelChallenge il viaggio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu'il est question de l'Unité Italienne en 1860, Miccio alors âgé de neuf ans nous livre son quotidien. Le narrateur qui est maintenant devenu adulte nous donne une vision d'une éducation bien révolue. Loin de s'en plaindre car pour lui la punition corporelle lui semble être une bonne méthode pour maintenir un enfant dans le droit chemin. Mais il ne s'agit pas là d'une histoire d'un enfant maltraité. Bien au contraire, Miccio pour qui la loi des adulte règne ne se prive pas pour autant de la contournée, voire de la mettre à mal. Il faut dire que la place de la religion, de l'étranger, des enfants l'interpelle quelques fois et ne cesse de questionner son entourage qui a parfois à lui donner une réponse bien précise.

Miccio est un enfant bien vivant, futé et n'hésitant pas à braver les interdits. Il va aussi connaître son premier sentiment amoureux, lui qui jusque là ne trouvait rien d'intéressant chez les filles.

 

Une lecture que j'ai trouvé très fraîche racontée par un adulte qui ne trahie pourtant pas l'enfant qu'il a été.


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Italie
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 04:00

1q84  1Q84 d'Haruki Marakami

 livre 1

 Editions Belfond

 533 pages

 

amour-coeur-00011

 

 


 

 Ça tombe bien c'est la rentrée littéraire ! Mais je pense être quand même légèrement en retard. C'était une première pour moi de m'acheter un livre qui venait de sortir. Maintenant que je l'ai fini je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt. De plus ce livre m'a permis de découvrir l'auteur. Aux dires des adeptes ce ne serait pas le meilleur. Je m'en réjoui car ça me promet de magnifiques lectures pour plus tard.

 

De l'histoire je ne savait pas grand chose, la quatrième de couverture n'en dévoile pas beaucoup et de toutes façons je préférais me laisser découvrir.

 

S'en savoir vraiment où j'allais je me suis régaler à lire l'histoire qui ne m'en rappeler aucune autre. Le fait de passer à chaque chapitre d'un personnage à l'autre n'a fait qu'attiser ma curiosité et me faire augmenter ma vitesse de lecture.

 

Les deux personnages Tengo et Aomamé me plaisent avec la description qui en est faite.

Tengo un grand costaud, n'aimant pas les complications et les responsabilité, prof de math mais aimant s'essayer à l'écriture de romans et qui se fait embarquer un peu malgré lui à la ré écriture d'un roman réalisé par une jeune fille de 17 ans entourée de beaucoup de mystère.

 

Aomamé, grande sportive, pratiquant un double emploi comme liquideuse d'hommes méprisables, marquée par le décès de sa meilleure amie et une enfance passée avec sa famille auprès des Témoins de Jéhovah.

 

Rien, absolument rien ne les unis. Tout au moins en apparence. Mais au fur et à mesure de l'histoire qui se construit on voit bien au fur et mesure que la rencontre va se réaliser sans pouvoir deviner comment cela va se faire. Je crois d'ailleurs que c'est l'impossibilité de deviner la tournure de l'histoire qui me plaît. Tout est dévoilé petit à petit, il n'y a pas d'autres solution que de se laisser conduire. Y aurait-il une tendance vers la science fiction ou le fantaisy. Je n'en sais rien. La seule envie que j'ai maintenant est de me procurer le livre 2 et de me laisser entraîner à nouveau dans cette histoire. Il m'est d'ailleurs difficile maintenant de me plonger dans d'autres lecture.

 


 


Repost 0
Published by unepauselivre - dans Roman
commenter cet article

Présentation

Profil

  • Loo

Musique du moment

 

Recherche

Traducteur

 

Lecture du moment

 

 

 

Futures lectures

 

 

LC avec A Girl

date à définir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'où venez-vous ?

Map